Les 4 Vérités - Valls : "Le salafisme doit être combattu comme on combat des sectes"

Ancien Premier ministre et député, Manuel Valls était l'invité des "4 Vérités" de France 2 ce lundi 26 mars.

France 2

"C'est difficile dans une démocratie qui vit en paix depuis 70 ans d'admettre que le terrorisme nous fait la guerre, que cette guerre va durer quinze ans, le temps d'une génération. Il faut sortir d'une forme d'insouciance", affirme Manuel Valls dans Les 4 Vérités ce lundi matin.

Le terroriste de l'attaque à Trèbes (Aude) était fiché S. "Quand il y a un acte de terrorisme, c'est que forcément le ou les terroristes sont passés entre les mailles du filet ou sous les radars", admet le député de l'Essonne.

"Il faut un suivi d'une puissance inégalée"

"20 000 personnes au moins sont radicalisées, épousent une idéologie totalitaire. Il faut les traquer, les poursuivre. A partir du moment où on consulte des sites web qui prônent des messages de haine à notre égard, une action de droit, de justice peut être envisagée", estime-t-il après avoir évoqué ce week-end la rétention administrative des fichés S.

"On ferme déjà des mosquées salafistes, on expulse des imams étrangers. Le salafisme, l'islam radical doivent être combattus comme on combat des sectes", assène l'ancien Premier ministre.

Des jihadistes français seront remis en liberté à partir de 2022. "On ne peut pas expliquer aux Français que ces personnes pourront sortir. il faut un suivi d'une puissance inégalée", conclut Manuel Valls.

Le député de l\'Essonne Manuel Valls, le 17 octobre 2017, lors d\'une séance à l\'Assemblée nationale à Paris.
Le député de l'Essonne Manuel Valls, le 17 octobre 2017, lors d'une séance à l'Assemblée nationale à Paris. (PATRICK KOVARIK / AFP)