Cet article date de plus de huit ans.

La popularité de Hollande et Valls rechute

L'embellie dans les sondages semble s'effriter pour le président de la République, selon le baromètre Odoxa-Orange publié mardi.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le Premier ministre, Manuel Valls, et le président de la République, François Hollande, lors d'une conférence de presse au palais de l'Elysée, à Paris, le 5 février 2015. (FRANCOIS MORI / AFP)

Le souffle du 11 janvier semble retomber, l'embellie dans les sondages a duré. La cote de popularité de François Hollande a baissé de cinq points pour atteindre seulement 26% d'opinions positives, selon le baromètre Odoxa-Orange (en PDF) pour la presse régionale, France Inter et L'Express, publié mardi 24 février.

"L'échec terrible" de la conférence de presse du président

Le Premier ministre chute également, de six points, à 47%. "Les deux têtes de l'exécutif baissent nettement, retrouvant presque leurs niveaux respectifs de décembre après les poussées observées en janvier à la suite des attentats", analyse Gaël Sliman, président d'Odoxa.

François Hollande avait tenté de prendre de la hauteur, en février, lors de sa conférence de presse, en délaissant les questions socio-économiques pour concentrer son propos sur l'unité nationale. L'événement se révèle être un "échec terrible" auprès de l'opinion, selon Gaël Sliman : "L'absence criante du chômage a tué le début de crédibilité regagné sur le terrain sécuritaire."

Baisse généralisée pour les politiques

Les autres personnalités politiques font également face à une baisse quasi-généralisée. Au palmarès, Alain Juppé reste en tête à 49% (+2), devant François Bayrou à 36% (-1), Najat Vallaud-Belkacem à 35% (+1), Nicolas Sarkozy à 33% (-4). Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, au cœur de l'actualité la semaine dernière, reste stable à 30%.

Enquête réalisée par internet les 19 et 20 février 2015 auprès d'un échantillon de 1 002 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.