Vidéo Projet de loi pouvoir d'achat : LR "propose" au gouvernement d'y "intégrer" la déconjugalisation de l'Allocation aux adultes handicapés

Publié
Article rédigé par
Radio France

Le secrétaire général des Républicains, Aurélien Pradié, indique mercredi sur franceinfo que si les mesures contenues dans le projet de loi pouvoir d'achat sont "positives", son parti ne s'y opposerait pas.

Le secrétaire général du parti Les Républicains (LR), Aurélien Pradié, "propose" au gouvernement "d'intégrer" la déconjugalisation de l'allocation aux adultes handicapés (AAH) dans son projet de loi pouvoir d'achat. "Plus d'un million de nos concitoyens sont concernés" et c'est, selon lui "une mesure de justice sociale et une mesure de pouvoir d'achat", a assuré celui qui est aussi député du Lot, ce mercredi sur franceinfo. "Je dis 'allez-y, nous vous suivrons'", a-t-il insisté. Pour appuyer sa demande, le numéro 2 des Républicains a ajouté que le président de la République "avait promis" la déconjugalisation de cette allocation.

"En termes de méthode, on a un petit sujet"

Aurélien Pradié a indiqué que si les mesures contenues dans le projet de loi pouvoir d'achat sont "positives", LR "ne s'y opposera pas". Mais "en termes de méthode, on a un petit sujet". "Je veux bien qu'Olivier Véran [ministre des Relations avec le Parlement jusqu'à lundi dernier] nous fasse des mamours depuis quelques semaines, en nous disant 'vous allez voir, on va co-construire, discuter'", a-t-il pointé. Mais les LR "découvrent tous les jours le texte dans la presse". "Si on veut co-construire comme les Allemands", qui ont une culture du compromis, "il faudrait que nous ayons le texte pour avancer", a-t-il exigé.

"On doit bouger sur ce point" de l'AAH a assuré Emmanuel Macron, le 15 avril dernier sur franceinfo. "Il y a plusieurs réponses, soit déconjugaliser l'AAH, soit avoir un revenu qui permette d'accompagner mais qui ne soit pas conditionné, qu'il n'y ait pas ce couperet qui est aujourd'hui absurde, il y a plein de personnes en situation de handicap qui l'ont", a-t-il avancé dans l'entre-deux tours de la présidentielle. L'AAH permet à celles et ceux qui en bénéficient d'avoir un minimum de ressources. Actuellement, les revenus du conjoint sont pris en compte dans le calcul de cette aide. Son montant maximal a été réévalué à 919,86 € le 1er avril dernier.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.