Tribune des élus de droite : "Ce qui est le mieux pour notre pays, c'est que le président de la République réussisse"

François Goulard fait partie des 72 maires et élus locaux de droite et du centre qui ont exprimé leur soutien à Emmanuel Macron dans une tribune publiée dans le JDD.

François Goulard, président du conseil départemental du Morbihan, le 29 mars 2015.
François Goulard, président du conseil départemental du Morbihan, le 29 mars 2015. (FRANCOIS DESTOC / MAXPPP)

Le président du conseil départemental du Morbihan, François Goulard (ex-LR), a expliqué dimanche 9 juin pourquoi il avait signé, avec 71 autres élus locaux de droite et du centre, une tribune publiée par le Journal du dimanche officialisant son soutien à Emmanuel Macron, en pleine décomposition de la droite traditionnelle.

franceinfo : À quoi sert cette tribune appelant à la "réussite du président de la République et du gouvernement" ?

François Goulard : Cette tribune sert à officialiser une position. Nous faisons un constat : les réformes engagées par ce gouvernement vont, dans l'ensemble, dans le bon sens. Nous ne sommes pas forcément d'accord avec tout, mais il y a des réformes à venir qui sont importantes. Et il est nécessaire, pour notre pays, que le gouvernement réussisse. La conjoncture politique a changé. Les Républicains ne représentent qu'une toute petite minorité de l'opinion. Il est difficile dans ces conditions de prétendre être une alternative ou un parti de gouvernement. Par honnêteté intellectuelle, nous disons tout simplement que nous sommes globalement d'accord avec ce que fait le gouvernement.

Pendant la campagne des élections européennes, vous étiez déjà derrière la liste du parti présidentiel...

L'enjeu européen est tellement important que je ne pouvais pas me satisfaire des positions frileuses et réticentes des Républicains. Par conséquent, j'ai voté pour la liste qui était la plus favorable au renforcement de l'Europe, qui est une nécessité absolue. Ces constats-là nous amènent à dire que globalement nous sommes d'accord avec le gouvernement. Nous la soutenons, parce qu'aujourd'hui, la seule alternative c'est le Rassemblement national, et ça ce serait une véritable catastrophe pour notre pays.

En tant qu'ancien de l'UMP, vous ne regrettez pas que votre parti d'origine ne soit plus cette alternative ?

C'est vrai que c'est assez douloureux de voir à quel point notre parti d'origine s'est enfoncé, à la suite d'erreurs de cap, certainement. Mais le réalisme, c'est de dire ce qui est le mieux pour le pays aujourd'hui. Aujourd'hui, pour le pays ce qui est le mieux, c'est que ce gouvernement et notre président de la République réussissent, conduisent les réformes qui restent à conduire et surtout, fassent barrage au Rassemblement national qui est une menace pour un pays comme le nôtre.

Pourquoi vous ne rejoignez pas La République en marche?

Quand on est élu local, le parti politique n'a pas forcément une importance déterminante. Et puis à La République en marche, il y a des gens d'origines diverses, et on ne serait pas forcément à l'aise avec tous, notamment dans ma région en Bretagne, où beaucoup de députés socialistes se sont recyclés dans La République en marche. Ce n'est pas nécessaire que nous adhérions à ce parti politique, mais en tout cas notre soutien au gouvernement, c'est ce qui nous apparaît le plus important aujourd'hui.