Soutien de Marine Le Pen à un candidat LR à Mayotte : "rassemblement" ou "coup politique" ?

Après que Marine Le Pen a appelé à voter pour le candidat Les Républicains lors de la législative partielle à Mayotte, le porte-parole du Front national a justifié vendredi sur franceinfo que le parti était dans une logique "rassemblement" alors que le porte-parole LR a dénoncé une tentative de "buzz" de Marine Le Pen "en mauvaise passe."

Marine Le Pen, lors du congrès du Front national, à Lille (Nord), le 11 mars 2018.
Marine Le Pen, lors du congrès du Front national, à Lille (Nord), le 11 mars 2018. (AFP)

Cet appel inédit de Marine Le Pen en faveur d’un candidat Les Républicains fait réagir. "Nous ne sommes pas des gens sectaires", a d’abord justifié vendredi 15 mars sur franceinfo le porte-parole du Front national, Sébastien Chenu. Son homologue au parti Les Républicains, Gilles Platret, a quant à lui dénoncé le "coup politique" de la présidente du FN "uniquement destiné à faire parler d'elle" . Marine Le Pen, a appelé à voter en faveur d'Elad Chakrina, candidat LR pour la législative partielle à Mayotte dont le premier tour a lieu dimanche 18 mars .   

"Nous sommes des gens de rassemblement", a poursuivi Sébastien Chenu avant d'ajouter que "nous souhaitons rassembler toutes celles et tous ceux qui partagent nos positions, notre vision du monde et visiblement ce candidat les partage."

Nous n'avons aucun problème à apporter notre soutien à des hommes qui viennent de droite ou de gauche et qui partagent nos points de vue.Sébastien Chenu, porte-parole FN à franceinfo

"À situation exceptionnelle, décision exceptionnelle, a expliqué le député frontiste du Nord. Il était normal, vu la situation de Mayotte qui actuellement croule sous la submersion migratoire et qui connaît une élection partielle, de soutenir le candidat, puisque nous n'en présentons pas, qui est le plus proche de nos idées." 

Sébastien Chenu a conclu en soulignant que "c'est une position ponctuelle, c'est une décision de bon sens, de sincérité, qui va au-delà des étiquettes politiques, parce que la situation mérite d'unir tous nos efforts."     

"Elle est en mal de buzz" car "elle traverse une mauvaise passe"

Gilles Platret, porte-parole du parti Les Républicains a quant à lui dénoncé ce soutien inédit en affirmant penser que "madame Le Pen essaie à tout prix de se raccrocher aux branches. Elle est en mal de buzz."  

"Ce coup politique qu'elle croit faire est uniquement destiné, non pas à apporter un soutien à notre candidat, Elad Chakrina, mais à essayer de faire parler d'elle à un moment où elle est dans une très mauvaise passe dans son parti", a estimé le maire LR de Chalon-sur-Saône.

"Chaque électeur de Mayotte confronté à une situation absolument apocalyptique saura bien ce qu'il a à faire sans que madame Le Pen ne s'en mêle.Gilles Platret, porte-parole LRà franceinfo

Gilles Platret a assuré que "ces propos n'engagent qu'elle. En tout état de cause, ils n'engageront jamais les Républicains (…) Nous ne sommes pas dans une logique d'accord avec le Front national, ce parti n'a pas la même philosophie que nous".  

"Nous ce que nous voulons, c'est apporter des réponses à la population de  Mayotte (…). Les petits appels qui sont là non pas pour régler une situation de terrain, mais uniquement pour du buzz ne nous intéressent pas", a conclu Gilles Platret.