VIDEO. Nicolas Sarkozy voterait François Hollande face au FN mais "pas de gaieté de cœur"

L'ancien chef de l'Etat a laissé entendre qu'il voterait François Hollande contre le FN si la situation devait se présenter. 

BFMTV

Fini le "ni-ni" (ni PS, ni FN). "Je n'ai jamais voté pour le FN et je n'ai pas l'intention de le faire", a déclaré Nicolas Sarkozy, jeudi 27 octobre, interrogé par BFMTV sur l'hypothèse d'un second tour entre un candidat de gauche et Marine Le Pen. Voterait-il pour François Hollande ? "Pas de gaieté de cœur", répond le candidat à la primaire à droite, sans prononcer le nom de celui qui l'a battu en 2012. 

"Je pense qu'entre nous avec le FN il y a une barrière infranchissable. Pour eux l'immigration, c'est un problème de principe. Pour moi, c'est un problème de nombre. Ce n'est pas tout à fait la même chose", a expliqué l'ancien chef de l'Etat. 

Juppé et NKM ravis de ce revirement

Lors des départementales de 2015, Alain Juppé, comme Nathalie Kosciusko-Morizet, avaient récusé le "ni-ni" défendu par leur parti, et opté pour un candidat PS contre un candidat FN dans le Doubs.

Sur Twitter, Gilles Boyer, le directeur de campagne d'Alain Juppé, a tweeté dans la foulée : "La fin du ni-ni, enfin". La candidate à la primaire a, quant à elle, ironisé sur son éviction de la direction des Républicains, après des désaccords à répétition avec Nicolas Sarkozy qui défendait le "ni-ni" en cas de duels PS-FN.

Nicolas Sarkozy le 14 octobre 2016, à Chaumont (Haute-Marne).
Nicolas Sarkozy le 14 octobre 2016, à Chaumont (Haute-Marne). (FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)