Cet article date de plus de cinq ans.

Primaire de la droite : François Fillon grand vainqueur

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
primaire resultat
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

François Fillon remporte haut la main ce premier tour des primaires à droite ce dimanche 20 novembre. Il affrontera Alain Juppé au second tour.

François Fillon est arrivé en tête de la primaire avec plus de 44% des voix, très loin devant ses adversaires. L'ancien Premier ministre veut se poser avant tout en rassembleur après l'élimination de Nicolas Sarkozy : "La défaite ne doit humilier personne parce que nous aurons besoin de tout le monde. J'ai une pensée particulière pour Nicolas Sarkozy qui a été le président de la France".

Environ 600 000 mois séparent François Fillon de son dauphin Alain Juppé. Dans son fief bordelais, il semble s'être posé la question de la possibilité d'être présent au second tour : "J'ai décidé de continuer le combat ! Je suis heureux de pouvoir mener tous ces combats avec Nathalie Kosciusko-Morizet, que je remercie de son soutien et de son courage". Alain Juppé a été rejoint par Nathalie Kosciusko-Morizet, 4e avec 2,6% des suffrages.

Retraite politique pour Sarkozy

Moins de 20 000 voix séparent Alain Juppé de Nicolas Sarkozy. C'est la surprise de ce dimanche soir. Eliminé, c'est le grand perdant de la primaire avec à peine plus de 20% des votes. Sans amertume et sans tristesse, dit-il, il reconnaît sa défaite, félicite les deux qualifiés et annonce qu'il votera pour François Fillon : "Les électeurs qui m'ont fait confiance sont naturellement libres de leur décision. Je leur demanderai cependant de ne jamais emprunter la voie des extrêmes. La France mérite tellement mieux que le choix du pire".

Bruno Le Maire, 5e avec 2,5% des suffrages, appelle à voter François Fillon également. Pas de consigne de vote pour le chrétien-démocrate Jean-Frédéric Poisson. Avec 1,4% des suffrages, il devance Jean-François Copé, qui n'a obtenu que 0,3% des votes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.