Primaire de la droite : bataille des militants pour convaincre les électeurs à Suresnes

Jusqu'à dimanche 27 novembre , jour du vote pour le second tour de la primaire de la droite, les équipes de campagne multiplient tractage et rencontres avec les électeurs dans toute la France et notamment à Suresnes (Hauts-de-Seine).

France 2

D'habitude ils tractent ensemble, aujourd'hui ils sont rivaux. Avec l'écharpe bordeaux, un homme qui soutient Alain Juppé. En t-shirt bleu, un militant pro-Fillon. La même famille politique, mais deux adversaires. C'est à qui distribuera le plus de tracts sur le marché de Suresnes (Hauts-de-Seine). "On défend chacun notre candidat, mais il n’est pas question de 'sortir les couteaux'", explique un militant pour Alain Juppé. Entre les militants des deux camps, pas de conflits. Pourtant, lorsque la discussion s'engage sur le fond, le ton monte concernant l'avortement et le mariage pour tous notamment.

Une nouvelle campagne commence lundi

Malgré tout, ils confient avoir les mêmes adversaires : la gauche et le Front national. Ils le savent, après les primaires, c'est ensemble qu'ils devront convaincre les électeurs de tous bords politiques cette fois-ci. Quel que soit le résultat du second tour de la primaire ce dimanche 27 novembre, une nouvelle campagne commencera lundi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les deux finalistes de la primaire à droite, Alain Juppé et François Fillon, le 3 novembre 2016.
Les deux finalistes de la primaire à droite, Alain Juppé et François Fillon, le 3 novembre 2016. (ERIC FEFERBERG / AFP)