Primaire à droite : ultime débat avant le second tour

Jeudi 24 novembre, l’ultime débat avant le second tour de la primaire de la droite et du centre s’est déroulé sans accroc. Essentiels points de désaccord : le temps de travail et l’avortement.

France 3

Jeudi 24 novembre au soir comme à son habitude, Alain Juppé se rend auprès de ses soutiens dans un bar parisien. Mais cette fois, l’ancien favori devenu challenger ne prendra pas le temps de boire une bière ni même de dire un mot à ceux qui l’acclament, qui croient encore en lui dans la course à la primaire. Pour cette supportrice, "Alain Juppé a pu démontrer quels étaient les défauts du programme de Fillon, et surtout, il a été souriant, il a été détendu, il avait la stature d’un homme d’Etat." 

Des coups portés à fleuret moucheté 

Pas de règlements de compte ni d’accrocs. Et si sur la plupart des points, les deux hommes donnent quand même l’impression d’être souvent d’accord, les coups se portent à fleuret moucheté, notamment sur la sécurité sociale mais aussi sur la question de l’avortement. Le camp Juppé a accusé ces derniers jours le camp Fillon de vouloir revenir sur le droit à l’IVG. "Je trouve que le procès qui m’a été fait depuis quelques jours n’est pas correct", a réagi François Fillon. Pour l’un comme pour l’autre, ce débat ne devait pas être celui de la division.

Le JT
Les autres sujets du JT
François Fillon et Alain Juppé, lors du second débat télévisé des candidats de la primaire à droite, le 3 novembre 2016.
François Fillon et Alain Juppé, lors du second débat télévisé des candidats de la primaire à droite, le 3 novembre 2016. (ERIC FEFERBERG / POOL)