VIDEO. Primaire à droite : Copé commet un joli lapsus et propose "des ministres de gauche"

Le candidat à la primaire à droite s'est ensuite repris, en critiquant justement "l'ouverture à gauche [réalisée] il y a quelques années", une critique à peine voilée contre Nicolas Sarkozy.

Jean-François Copé lors du deuxième débat entre les candidats de la primaire à droite, jeudi 3 novembre 2016, dans la salle Wagram à Paris.
Jean-François Copé lors du deuxième débat entre les candidats de la primaire à droite, jeudi 3 novembre 2016, dans la salle Wagram à Paris. (ERIC FEFERBERG / AFP)

Certains candidats pousseraient-ils l'ouverture un peu loin ? "J'assume qu'il faut un gouvernement de choc, avec des ministres de gauche...", a déclaré Jean-François Copé, jeudi 3 novembre, lors du deuxième débat de la primaire à droite, sur BFTMV et i-Télé. Avant de se rendre compte aussitôt de son lapsus, face aux sourires affichés par ses rivaux. "Pardon, des ministres de droite et des ministres centristes."

"J'ai trouvé bizarre de faire l'ouverture à gauche"

Jean-François Copé a ensuite précisé le fond de sa pensée. "Le lapsus est touchant car il m'amène à dire combien j'ai trouvé un peu bizarre de faire l'ouverture à gauche il y a quelques années." Une critique à peine voilée de la présidence de Nicolas Sarkozy, qui avait nommé plusieurs personnalités de gauche au gouvernement, parmi lesquels Bernard Kouchner, aux Affaires étrangères, ou Martin Hirsch, au Haut commissariat aux solidarités actives.