Poisson n'exclut pas de voter FN en cas de second tour Le Pen-Juppé

Dans une interview à "Lyon People", le candidat issu du Parti chrétien-démocrate laisse planer le doute sur ses consignes de vote.

Le candidat à la primaire à droite, Jean-Frédéric Poisson, le 20 octobre 2016 à Ecully (Rhône).
Le candidat à la primaire à droite, Jean-Frédéric Poisson, le 20 octobre 2016 à Ecully (Rhône). (KONRAD K./ SIPA)

Jean-Frédéric Poisson va-t-il voter Marine Le Pen ? Dans une interview à Lyon People, le candidat à la primaire à droite laisse planer le doute sur ses intentions si le second tour de la présidentielle oppose Alain Juppé à Marine Le Pen. A la question "pour qui appelleriez-vous à voter lors d’un éventuel second tour opposant le candidat Les Républicains à celle du Front national ?", il répond : "On verra."

Le président du Parti chrétien-démocrate, héritier politique de Christine Boutin, précise sa pensée. "Plus je vois évoluer Alain Juppé, plus je me dis que le projet de société multiculturelle qui a mis la France par terre est décidément à côté de la plaque", argumente-t-il, avant de lâcher : "Il peut se passer beaucoup de choses en six mois."

Un appel du pied dans "Valeurs actuelles"

Ce n'est pas la première fois que le candidat fait les yeux doux au Front national. Mi-octobre, il avait estimé, dans un entretien à Valeurs actuelles, qu'il fallait "en finir avec le cordon sanitaire autour du FN qui n'a ni sens, ni raison d'être". Il s'était également fait remarquer en invitant un proche de Marine Le Pen au premier débat de la primaire, comme le raconte Le Figaro.

S'il devait aller jusqu'à appeler à voter pour le FN, Jean-Frédéric Poisson serait obligé de se dédire. Comme tous les candidats, il a signé la charte de la primaire. Elle stipule qu'ils "s’engagent, par la présente charte, à soutenir publiquement le candidat à la présidence de la République désigné à l’issue de la primaire et à prendre part à sa campagne".