Les pains au chocolat, la malédiction de Copé

Dans une interview ce lundi 24 octobre, Jean-François Copé s'est trompé en donnant le prix d'un pain au chocolat. Les réseaux sociaux en ont profité.

France 3

"Grande mobilisation des pains en chocolat place de la République à Paris contre l'humiliation continue de Jean-François Copé", pouvait-on lire sur Twitter ce lundi. Les réseaux sociaux se sont lâchés avec gourmandise sur le candidat à la primaire de la droite qui a dit à la radio ce lundi matin qu'un pain au chocolat coûtait "aux alentours de 10 ou 15 centimes d'euros". Le mot dièse #Copé a été posté plus de 15 000 fois aujourd'hui.

La pirouette de Copé

"Faut absolument que #Copé arrête la politique et ouvre une boulangerie dans mon quartier", se moque un internaute. D'autres messages sont plus politiques : "Je comprends mieux comment ont été faits les comptes de campagne de Sarko". Jean-François Copé a trouvé la parade. Il a tweeté : "J'avoue être soucieux de ma ligne... Donc pour dire vrai j'ai arrêté les chocolatines depuis longtemps !" Mais il a ouvert un autre débat sur les réseaux sociaux : on dit chocolatine ou pain au chocolat ?

Le JT
Les autres sujets du JT