François Fillon : "Rien n'est joué, ne considérons pas que le deuxième tour est gagné"

Le candidat à la primaire de droite François Fillon a fait une déclaration en direct sur Facebook, mardi soir. L'ancien Premier ministre met en garde ses électeurs avant le second tour et revient sur le thème des 35 heures.

François Fillon lors de son intervention sur Facebook, le 23 novembre 2016.
François Fillon lors de son intervention sur Facebook, le 23 novembre 2016. (CAPTURE D'ÉCRAN FACEBOOK)

"Mes amis, rien n'est joué, ne considérons pas que le deuxième tour de cette primaire est gagné", a déclaré François Fillon, mardi 23 novembre au soir, dans une vidéo diffusée en direct sur sa page Facebook.

"Tout l'effort que nous allons faire jusqu'à la fin de cette semaine ne nous servira pas seulement à gagner la primaire, il nous donnera de l'avance pour engager le combat, le combat ultime : gagner l'élection présidentielle", a ajouté le candidat de la droite qui a réuni 44,1% des suffrages dimanche dernier, contre 28,6% pour Alain Juppé.

"En finir définitivement avec les 35 heures"

François Fillon a regretté que son programme soit "caricaturé", sans pour autant citer directement Alain Juppé. "Plus que jamais je compte sur vous pour que le projet que je vous soumets, le vrai projet, pas celui qui est caricaturé, soit entendu par les Français", a-t-il martelé.

Dans ce discours d'une dizaine de minutes, l'ancien Premier ministre a rappelé les principales mesures de son programme, à commencer par la suppression des 35 heures : "N'en déplaise à ceux qui pensent que le bonheur c'est de marcher à genoux, la liberté est le meilleur carburant des sociétés vivantes. C'est la raison pour laquelle je veux en finir définitivement avec les 35 heures qui ont fait tellement de mal à notre pays", a expliqué François Fillon.