Les Républicains : doutes sur les législatives après la nomination d'un Premier ministre de droite

En nommant un homme de droite à Matignon, Emmanuel Macron est dans sa stratégie de déstabilisation de la droite. Patricia Issa-de Grandi se trouve en direct du siège des Républicains pour recueillir les réactions.

France 3

Jean-Louis Borloo a signé l'appel à saisir la main tendue d'Emmanuel Macron au centre et à droite après la nomination d'Edouard Philippe comme Premier ministre ce lundi 15 mai.  Mais que pensent Les Républicains de tout cela ? "Ici, chez Les Républicains, on attend avec impatience demain et l'autre onde de choc. C'est l'annonce du gouvernement qui pourrait voir la jeune garde du parti rejoindre Édouard Philippe et prendre des postes ministériels. C'est ça qu'ici, chez Les Républicains, on craint le plus", observe Patricia Issa-de Grandi au siège des Républicains. 

"Emmanuel Macron a réussi à semer la zizanie"

Dans moins d'un mois, la bataille des législatives s'annonce plus incertaine pour la droite. "Une bataille qui va être difficile à mener s'il y a peu de combattants, en tout cas s'il manque des ténors. Bernard Accoyer se refuse à parler d'exclusion. Emmanuel Macron a réussi à semer la zizanie chez Les Républicains comme il a pu le faire au Parti socialiste", explique la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
François Baroin lors d\'un meeting au siège des Républicains, à Paris, le 10 mai 2017.
François Baroin lors d'un meeting au siège des Républicains, à Paris, le 10 mai 2017. (ILAN DEUTSCH / CITIZENSIDE / AFP)