Législatives 2017 : Les Républicains divisés après le premier tour

Si l'heure n'est pas encore aux règlements de compte chez Les Républicains, au lendemain du premier tour des législatives, les ténors du parti reconnaissent que tout est à reconstruire.

FRANCE 3

Avec un peu plus de 21% des voix au premier tour des législatives, dimanche 11 juin, l'heure n'est pas au triomphalisme côté Les Républicains. "Personne ne regarde au-delà de dimanche et tout le monde met ses forces dans la bataille du second tour auprès de ceux d'entre eux qui sont toujours dans la course", rapporte Patricia Issa, en direct du siège des républicains à Paris. Un seul mot d'ordre : l'unité pour tenter de sauver les meubles.

Une scission se profile

"Mais ce n'est pas si simple chez les Républicains puisqu'il y a une scission qui se profile entre les tenants de la ligne dure et les tenants d'une ligne plus constructive, dits 'Macron-compatibles'", poursuit la journaliste. Et même si Emmanuel Macron n'a pas besoin de cette vingtaine de députés LR pour faire passer ses réformes, certains ténors de la droite craignent que le président poursuive son "entreprise de dynamitage" en proposant à certains d'entre eux des postes prestigieux, comme la présidence de l'Assemblée nationale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-Pierre Raffarin arrive au siège des Républicains, le 12 juin 2017 à Paris.
Jean-Pierre Raffarin arrive au siège des Républicains, le 12 juin 2017 à Paris. (MAXPPP)