Démission de Laurent Wauquiez : "C'est le patron du parti qui assume" la défaite selon le sénateur LR Roger Karoutchi

Laurent Wauquiez a démissionné de la tête des Républicains, une semaine après le mauvais score du parti aux élections européennes.

Roger Karoutchi, à la sortie d\'une réunion au siège des Républicains, en 2016.
Roger Karoutchi, à la sortie d'une réunion au siège des Républicains, en 2016. (BERTRAND GUAY / AFP)

Roger Karoutchi, le sénateur Les Républicains des Hauts-de-Seine, considère la démission de Laurent Wauquiez de la présidence de LR comme "absolument irrémédiable", mais pas "parce que Laurent Wauquiez doit assumer seul la responsabilité" de la défaite. "La responsabilité est collective", assure dimanche 2 juin sur franceinfo Roger Karoutchi, qui estime que "c'est le patron du parti qui assume".

Laurent Wauquiez "ne pouvait pas rester du fait de la défaite et que la solution de sortie qu'il avait proposé" au soir des élections européennes, "les états généraux à l'automne, n'avait rencontré aucun écho", assure le sénateur.

Le départ de Laurent Wauquiez va forcément faire électrochocRoger Karoutchisur franceinfo

Roger Karoutchi estime par ailleurs qu'avec les initiatives "de jeunes parlementaires, du président du Sénat Gérard Larcher et la volonté de certains maires de quitter le parti si Laurent Wauquiez restait, la situation était intenable". Selon lui, "au fur et à mesure, il n'y avait plus de parti" si Laurent Wauquiez restait. "Donc il a choisi la bonne solution".

Il s'interroge de savoir si "ceux qui sont partis, ceux qui voulaient partir, considèrent qu'on peut se reparler, qu'on peut voir si on est capable de remettre tout sur la table et d'avoir un projet politique". Questionné sur sa possible candidature à la présidence de LR, Roger Karoutchi juge qu'il y a "du monde", mais n'écarte pas pour autant l'éventualité. "Si tous les adhérents me disent 'Vas-y', je me ferai violence. Mais on n'en est pas là".