Après le Brexit, Michel Barnier veut apporter sa "pierre" aux Républicains, sa "famille politique qui a besoin d'être reconstruite"

Le négociateur en chef de l'Union européenne n'a pas caché son souhait de revenir sur la scène politique nationale. "J'ai envie de retrouver les Français parce que cela m'a manqué pendant ces quelques années à Bruxelles".

"Je vais utiliser l'énergie qui est la mienne pour travailler pour mon pays. Je vais essayer d'apporter ma pierre dans ma famille politique [Les Républicains], qui a besoin d'être reconstruite", a déclaré Michel Barnier, négociateur en chef de l'Union européenne pour le Brexit, mardi 29 décembre sur franceinfo. Et il s'est dit "disponible et mobilisé".

Les Français lui ont "manqué"

L'accord post-Brexit étant finalisé, le négociateur en chef de l'Union européenne a déclaré qu'il voulait "consacrer toute son énergie à la France""J'ai envie de retrouver les Français parce que cela m'a manqué pendant ces quelques années à Bruxelles", a-t-il déclaré.

>>Fin d'Erasmus au Royaume-Uni, défense européenne, politique française... Le "8h30 franceinfo" de Michel Barnier.

Michel Barnier rêve-t-il pour autant d'un destin présidentiel ? Michel Barnier souhaite, en tout cas jouer un rôle à l'échelle nationale. "Je n'ai pas de fébrilité pour tout vous dire. Mon seul souci, c'est d'être utile à mon pays qui a besoin davantage d'unité, de solidarité, de justice, de respect aussi. Et je vais essayer d'apporter ma pierre dans ma famille politique qui a aussi besoin d'être reconstruite, au débat politique", a-t-il affirmé.

Des jeunes "qui on de vieilles idées"

À ceux qui lui rappellent son âge, 69 ans, il répond sur le terrain des idées : "Je n'ai pas besoin qu'on me rappelle mon âge. Je dis aussi qu'il y a des gens qui ont des cheveux blancs, qui ont des idées neuves. Et puis des gens très jeunes, qui ont de vieilles idées. Tant que j'ai la même capacité d'énergie, d'enthousiasme, d'indignation qui était la mienne au moment de la toute première élection en Savoie en 1973, je resterai disponible et mobilisé", a-t-il dit.

Pour Michel Barnier, le temps est à la réflexion : "J'ai besoin de réfléchir, d'abord de me reposer avec ma famille et puis ensuite de travailler. Ce n'est pas une démarche individuelle et personnelle. Le moment n'est pas celui-là. Le moment est celui d'un jeu collectif", a-t-il estimé.

Michel Barnier, négociateur en chef de l\'Union européenne pour les relations avec le Royaume-Uni sur le Brexit, était l\'invité du 8h30 franceinfo, mardi 29 décembre 2020.
Michel Barnier, négociateur en chef de l'Union européenne pour les relations avec le Royaume-Uni sur le Brexit, était l'invité du 8h30 franceinfo, mardi 29 décembre 2020. (FRANCEINFO)