Cet article date de plus d'onze ans.

Législatives : l'UMP ne donne pas de consigne de vote en cas de duel gauche-FN

Le parti a pris cette décision lors de son bureau politique extraordinaire, organisé lundi après-midi à huis clos.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
L'UMP Roland Chassain, arrivé troisième dans la 16e circonscription des Bouches-du-Rhône, a préféré se retirer le 11 juin 2012 plutôt que d'affronter un candidat PS et une candidate FN au second tour des législatives. (BORIS HORVAT / AFP)

L'UMP n'a pas donné de consigne de vote lundi 11 juin, lors de son bureau politique extraordinaire organisé en vue du second tour des élections législatives. Le parti n'a choisi ni Front national ni front républicain dans les circonscriptions où un candidat de gauche se retrouve seul en lice face à un candidat d'extrême droite. 

Cette ligne de conduite a été décidée "à l'unanimité" selon un membre de la direction de l'UMP, à "la quasi-unanimité" d'après un autre. "Pas question de voter pour le candidat FN, pas question de voter pour le candidat PS", a précisé Jean-François Copé lors d'un point de presse à l'issue du bureau politique extraordinaire.

"En cas de triangulaire, nous demandons à la totalité des candidats qui sont en situation de se maintenir de le faire, a par ailleurs déclaré le secrétaire général du parti. Voter au second tour pour le FN, cela va faire passer la gauche, le laxisme en manière de sécurité et le déni de réalité." 

Roland Chassain, lui, a choisi

Un point de vue qui va à l'encontre de la décision du candidat UMP Roland Chassain, arrivé troisième dans la 16e circonscription des Bouches-du-Rhône, et qui a préféré se retirer de la course. Il a annoncé lundi à l'Agence France-Presse qu'il se retirait afin de tenir sa "position" qui est "tous contre Michel Vauzelle".

"Il suffit de lire mes propositions pour voir que je suis plus proche de Marine Le Pen que du PS. Si [la candidate FN Valérie] Laupies est en mesure de gagner, il n'y aura pas de front républicain. Pour moi, c'est tout sauf Vauzelle !", a déclaré Roland Chassain. "Je condamne fermement les propos et la position de M. Chassain", a réagi Jean-François Copé, interrrogé sur le sujet lors du point presse. 

Dans cette circonscription, qui comprend notamment la ville d'Arles, trois candidats ont réussi dimanche à se qualifier pour le second tour des législatives : le député PS sortant Michel Vauzelle (38,40%), la candidate du Front national Valérie Laupies (28,98%) et Roland Chassain, maire UMP des Saintes-Maries-de-la-Mer (22,62%).

Jean-François Copé donne la ligne de l'UMP pour le 2e tour (Francetv info )

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.