Cet article date de plus d'onze ans.

Le président sortant de Languedoc Roussillon a déclaré dimanche soir qu'il tendrait la main à Mme Mandroux

Georges Frêche (DVG) a estimé tout d'abord qu'"au niveau national c'est une victoire des présidents de régions" qui "tirent leur épingle du jeu".La secrétaire nationale du PS Martine "Aubry n'y est pour rien", a-t-il ajouté. "Sa candidate fait 6%. C'est un désaveu cinglant de la direction nationale du PS".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Georges Frêche

Georges Frêche (DVG) a estimé tout d'abord qu'"au niveau national c'est une victoire des présidents de régions" qui "tirent leur épingle du jeu".

La secrétaire nationale du PS Martine "Aubry n'y est pour rien", a-t-il ajouté. "Sa candidate fait 6%. C'est un désaveu cinglant de la direction nationale du PS".

Pour M. Frêche, "c'est la victoire des gens qui se battent sur le terrain; nous avons retrouvé les classes populaires qui votent socialistes : employés, ouvriers, fonctionnaires".

Il a ensuite annoncé qu'il tendrait la main à la liste PS d'Hélène Mandroux, indiquant qu'il était prêt à la sur sa liste pour le second tour, de même que les deux listes écologistes et la liste d'extrême gauche.

"Je suis pour la paix des braves. Je suis socialiste et je mourrai socialiste. Ce n'est pas un carton que me distribuera la rue de Solferino qui changera quelque chose à la vérité de mon coeur", a-t-il conclu sur France 2.

La liste de Georges Frêche, président sortant controversé en Languedoc Roussillon est la seule de gauche en position à se maintenir au second tour des régionales avec 35,2% des voix.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.