Cet article date de plus d'onze ans.

Le président du Modem a dénoncé jeudi "la gauche sectaire, fermée, bêtasse" avec laquelle il "ne s'entendra jamais"

François Bayrou répondait sur France 2 au socialiste Claude Bartolone lequel avait expliqué que "le vrai pari" gagné par Martine Aubry lors des régionales serait d'avoir restreint la place du parti centriste.Il a précisé qu'il n'incluait pas Martine Aubry. "Je l'espère", a-t-il dit..
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
François Bayrou, invité du 20 h de France 2 le 11 mars 2010 (France 2)

François Bayrou répondait sur France 2 au socialiste Claude Bartolone lequel avait expliqué que "le vrai pari" gagné par Martine Aubry lors des régionales serait d'avoir restreint la place du parti centriste.

Il a précisé qu'il n'incluait pas Martine Aubry. "Je l'espère", a-t-il dit.



.

François Bayrou a indiqué qu'en revanche, il était "prêt à travailler avec des responsables de gauche ouverts et intelligents".

Interrogé sur la situation de son parti, dont les sondages évoquent des scores modestes aux régionales, le député des Pyrénées-Atlantiques a assuré avoir "une absolue confiance dans le lien avec les électeurs et la qualité" des candidats. Il a cité à ce propos Alain Dolium, chef de file du Modem en Ile-de-France.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.