Cet article date de plus de dix ans.

Le Premier ministre a égratigné samedi un PS contraint de "ravaler" ses "leçons de morale", selon lui

Allusion implicite à l'affaire Strauss-Kahn qui a ébranlé le PS.Pendant ce temps, s'est félicité François Fillon, l'UMP, elle, "débat", "réfléchit" et "concentre ses forces" pour faire du bilan du quinquennat le "socle" de sa reconquête, a lancé François Fillon lors du discours de clôture du conseil national du parti présidentiel à Paris.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
François Fillon au conseil national de l'UMP, le 28 mai 2011 (AFP/Bernard Langlois)

Allusion implicite à l'affaire Strauss-Kahn qui a ébranlé le PS.

Pendant ce temps, s'est félicité François Fillon, l'UMP, elle, "débat", "réfléchit" et "concentre ses forces" pour faire du bilan du quinquennat le "socle" de sa reconquête, a lancé François Fillon lors du discours de clôture du conseil national du parti présidentiel à Paris.

Le chef du gouvernement a insisté sur la quantité et la profondeur des réformes entreprises depuis 20017.

"Nous avons tenu la quasi-totalité des engagements (...) malgré la crise". "Surtout, nous avons fait évoluer en profondeur la société française", a-t-il fait valoir, évoquant une "révolution culturelle".

A titre exemple, il a mis en avant les réformes relatives à l'autonomie des universités, au dialogue social et à la représentativité syndicale, au service minimum et aux retraites. Il n'a pas manqué d'ajouter à cette liste les derniers chiffres favorables enregistrés sur le front de l'économie.

François Fillon a dit avoir une "conviction chevillée au corps", celle que les Français "sauront gré" à Nicolas Sarkozy son action, notamment au niveau international. Dans l'attente, il a réaffirmé vouloir "garder le cap" des réformes et de la "gestion rigoureuse des dépenses publiques"... "jusqu'au dernier jour" du quinquennat.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.