Cet article date de plus de douze ans.

Le parti de François Bayrou, qui totalise 4,2% des voix à ce 1er tour, ne peut se maintenir que dans une seule région

Pour le second tour, Corinne Lepage, vice-présidente du Modem, a déjà indiqué qu'elle appelait à voter "à gauche" au deuxième tour.Cet appel, lancé sans attendre la consigne officielle de François Bayrou, montre les tensions qui règne dans cette formation après cet échec qui fait suite à celui des Européennes.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
François Bayrou

Pour le second tour, Corinne Lepage, vice-présidente du Modem, a déjà indiqué qu'elle appelait à voter "à gauche" au deuxième tour.

Cet appel, lancé sans attendre la consigne officielle de François Bayrou, montre les tensions qui règne dans cette formation après cet échec qui fait suite à celui des Européennes.

A l'issue du premier tour, il réalise moins de la moitié de son score des européennes (8,45%), alors que son principal rival Europe Ecologie conforte sa place de troisième force politique (12,3%) devant le Front national (11 à 12%). Le MoDem arrive même derrière le Front de gauche (6%), opposant déclaré à "l'arc central" (alliance de la gauche, du centre et de la "droite sociale") prôné par François Bayrou.

"C'est un mauvais jour pour nous. Nous n'avons pas réussi à regrouper les électeurs autour des listes et des candidats, souvent nouveaux, très souvent jeunes, que nous soutenions", a commenté François Bayrou.

Sur l'ensemble de la France, seul le député des Pyrénées-Atlantiques, Jean Lassalle, tire son épingle du jeu avec 10,43% des suffrages et pourra se maintenir au second tour comme il l'avait annoncé. "J'aime les triangulaires, je gagne les triangulaires, je me shoote aux triangulaires", avait expliqué l'élu. Le MoDem a passé la barre des cinq pour cent permettant de fusionner dans quatre régions: Bretagne, Centre, Basse-Normandie et Corse.

"C'est un résultat catastrophique pour le MoDem " et "ce n'est pas la responsabilité des militants", a réagi Corinne Lepage. "Cela ne remet par forcément en cause les valeurs du MoDem mais cela remet parfaitement en cause le président et sa stratégie", a-t-elle lancé. Lundi matin, elle allait plus loin en appelant à voter à gauche.

Trois facteurs peuvent expliquer le score du Modem:
-une position variable dans les régions entre la gauche et la droite peut avoir brouiller le message du parti.
-une radicalisation des positions politiques due à la crise
-une personnalisation trop forte du parti autour de François Bayrou peu payante dans ce type de scrutin.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.