Cet article date de plus de cinq ans.

Le député frondeur Philippe Noguès quitte le Parti socialiste

"Je quitte le PS et le groupe SRC à l’Assemblée", explique l'élu au quotidien "Ouest France", mercredi 24 juin. Il s'agit du premier frondeur à claquer la porte.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le député du Morbihan Philippe Noguès prend la pose dans l'hémicycle, le 19 juin 2012. (MAXPPP)

"Je quitte le PS et le groupe SRC à l’Assemblée. C’est une démarche mûrie depuis plusieurs mois." Le député du Morbihan Philippe Noguès annonce son départ du parti, dans un entretien publié par Ouest France, publié mercredi 24 juin.

"Il y aura d'autres départs dans les semaines à venir"

"Le PS s’affaiblit tout seul en ne respectant pas ses engagements et en se reniant", estime l'élu, déçu que le gouvernement n'ait pas infléchi sa ligne économique. Philippe Noguès est le premier frondeur à franchir le pas. A le croire, certains sont prêts à franchir le pas. "Je pense qu’il y aura quelques départs dans les semaines à venir. Mais je ne sais pas s’il y en aura assez pour créer un groupe", ajoute l'élu breton, membre du PS depuis 2006.

Le maintien des frondeurs au sein de la majorité est une question régulièrement posée. Interrogé par francetv info, il y a un an, Philippe Noguès expliquait qu'un départ lui avait traversé l'esprit, "mais on est plus fort dans un parti et je ne suis pas sûr que ça soit mieux ailleurs". Le frondeur est bien résolu à briguer un nouveau mandat en 2017, même si le PS propose un candidat contre lui. "Je me demande même si je ferai la campagne de François Hollande."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.