VIDEO. Richard Ferrand "est une courroie de transmission de l'Elysée", juge Guillaume Larrivé

Le secrétaire général délégué des Républicains, invité mardi sur franceinfo, estime que l'Assemblée nationale va avoir "un président soumis au président de la République".

RADIO FRANCE / FRANCE INFO

Guillaume Larrivé, secrétaire général délégué des Républicains, a estimé mardi 11 septembre sur franceinfo que Richard Ferrand, qu'il voit comme "une courroie de transmission", était "récompensé pour sa totale soumission au président Emmanuel Macron". Le patron des députés LREM a été choisi pour être le candidat de la majorité au perchoir de l'Assemblée nationale, avec l'assurance d'être élu lors du vote prévu mercredi.

"Aujourd’hui, il est récompensé pour sa totale soumission au président Emmanuel Macron, a poursuivi Guillaume Larrivé. C'est le sens donné demain à la présidence de l'Assemblée nationale. Et je le regrette. On va avoir un président de l'Assemblée nationale totalement soumis au président de la République."

Le député LR de l'Yonne a pointé la pratique du pouvoir du chef de l'État. "Emmanuel Macron cherche à faire depuis un an et demi une sorte de fusion du pouvoir exécutif, le sien, et du pouvoir législatif pour concentrer tous les pouvoirs dans ses mains", a-t-il jugé. "Il y a une concentration extrême des pouvoirs de l’Etat dans les mains d’un seul homme, Emmanuel Macron, qui s’appuie sur une technocratie. Il y a bien l’idée que l’Assemblée soit, dans ce système, un lieu totalement subordonné", a-t-il ajouté. 

Guillaume Larrivé, secrétaire général délégué des Républicains, invité de franceinfo le 11 septembre 2018.
Guillaume Larrivé, secrétaire général délégué des Républicains, invité de franceinfo le 11 septembre 2018. (RADIO FRANCE / FRANCE INFO)