Présidentielle : pour la campagne d'Emmanuel Macron, "tout est prêt"

Toujours pas de déclaration officielle de candidature en vue pour le président de la République. Sauf surprise, ce ne sera pas avant la semaine prochaine. Mais la campagne du (très probable) futur candidat est déjà prête.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Emmanuel Macron derrière les portes du Palais de l'Elysée à Paris (France) le 14 février 2022  (LUDOVIC MARIN / AFP)

Les macronistes étant friands d'anglicismes, l'équipe de campagne explique avoir préparé un "full package", comprenez : un agenda de candidat plein à craquer. Déplacements, meetings, interviews, "face aux Français", dans les médias traditionnels ou en ligne, sur les réseaux sociaux... Au futur candidat ensuite de faire son marché. Un dirigeant de la majorité décrit un Emmanuel Macron "qui aime la confrontation" et qui "est impatient, a envie d'en découdre." "Sa candidature est une évidence, ajoute un macroniste historique, mais il ne faut pas qu'il se plante. Et il ne va pas se planter."

>> À lire aussi : un nouveau tract pour Emmanuel Macron, toujours pas candidat

"Tout est prêt pour les 15 premiers jours", assure une source gouvernementale. "Vous ne vous ennuierez pas, il y aura des choses très novatrices", s'enthousiasme un conseiller. Un autre liste le champ des possibles en matière de nouveaux médias, bien au-delà de Facebook et Twitter : Konbini, Twitch, Spotify... 

"S'imposer dans le brouhaha"

Sur le fond, un arbitrage du programme sera effectué cette semaine. Avec quatre ou cinq propositions fortes, pas plus. D'autant que, selon un membre du premier cercle, "après cinq mois de pré-campagne, très peu de sujets ont pris."

La campagne sera courte, et "il faut imposer ses thèmes dans le brouhaha ambiant", explique un stratège. Le chef de l'État ne fera que trois ou quatre "gros" meetings, d'autres réunions publiques en configuration plus modeste seront assurées par ses soutiens. Quant à un débat avec les autres candidats, c'est toujours non. Commentaire d'un proche : "Vu qu'il aura peu de bande passante, mieux vaut la réserver aux propositions plutôt qu'aux petites phrases".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers La République en marche - LREM

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.