Manche : pour son soutien à Emmanuel Macron, un maire agressé pour la troisième fois

Le maire de Saint-Côme-du-Mont dans la Manche a subi une nouvelle agression, la troisième en quelques mois, pour avoir apporté son soutien politique à Emmanuel Macron.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Bernard Denis, maire de Saint-Côme-du-Mont, a porté plainte après une troisième agression pour avoir soutenu Emmanuel Macron. (CAPTURE D'ECRAN GOOGLE MAPS)

Le maire de Saint-Côme-du-Mont (Manche), Bernard Denis, a été agressé pour la troisième fois pour son soutien au président Emmanuel Macron, dans la nuit du mercredi 16 au jeudi 17 février, rapporte lundi 21 février France Bleu Cotentin. Ce jeudi 17 février, Bernard Denis a porté plainte auprès de la gendarmerie, après avoir découvert un tag sur son domicile : "T'as choisi Macron, s'il est élu, tu vas mourir d'une balle dans la tête", était-il écrit sur l'inscription.

Le maire avait déjà porté plainte en décembre dernier, après l'incendie dans la nuit du 6 au 7 décembre dernier de trois voitures familiales. Un autre tag sur le mur de son domicile avait été découvert : "Zemour (ndlr : avec un seul m) président", "soutien à Macron" et "à mort". Quelques jours après, il avait reçu une lettre dans laquelle était écrit : "Le maire a vendu la commune, soutien à Macron, dehors ou la mort".

>>>Près de 1 300 agressions, menaces ou insultes recensées en 2020 contre des élus, soit trois fois plus qu'en 2019

Auprès de France Bleu Cotentin, le maire de Saint-Côme-du-Mont explique qu'il a "peur pour sa famille" et ajoute que les dégâts subis lui auront coûté pour le moment 25 000 euros.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers La République en marche - LREM

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.