LREM : des députés dépités

Emmanuel Macron reçoit mardi 11 février les députés de la majorité à l'Élysée. Le chef de l'État va tenter de retrouver une cohésion de groupe.

France 3

Bruno Questel est toujours en marche. Député de l'Eure, il était encore récemment maire de Grand Bourgtheroulde (Eure), commune où avait débuté le grand débat il y a un an, en pleine crise des "gilets jaunes". Le député garde toute sa confiance en Emmanuel Macron avec, malgré tout, un petit conseil à la clé. "Il faut aller dans chaque commune de France (...). Il faut porter les réformes au plus près des Français."

Les députés demandent de "l'écoute"

Juste avant la rencontre avec le président de la République mardi 11 février à l'Élysée, l'aile gauche d'En Marche demande plus. "Le président de la République le fait en format grand débat. C'est intéressant parce qu'il a fait des grands débats avec les 'gilets jaunes', ça tombe bien qu'il fasse des grands débats avec les députés, pour qu'il nous écoute un peu plus", précise Jean-François Césarini, député du Vaucluse. Certains députés, eux, ont quitté la majorité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Mounir Mahjoubi, lors d\'une session de questions au gouvernement, à l\'Assemblée nationale, à Paris, le 12 novembre 2019.
Mounir Mahjoubi, lors d'une session de questions au gouvernement, à l'Assemblée nationale, à Paris, le 12 novembre 2019. (BERTRAND GUAY / AFP)