Le conseil national LREM s'ouvre dans la division

Des membres du parti présidentiel ont décidé de claquer la porte pour dénoncer un manque de démocratie dans le choix de sa direction.

FRANCE 3

Le premier congrès du parti La République en marche a lieu ce samedi à Lyon dans une ambiance tendue. Une centaine de membres ont décidé de partir pour dénoncer un manque de démocratie dans le choix de l'équipe dirigeante.

Christophe Castaner, seul candidat désigné par Emmanuel Macron, cette décision passe mal auprès de militants déçus. "On a l'impression que c'est le fait du prince. J'ai décidé de reprendre ma liberté", explique Yann Viguié, un "marcheur" démissionnaire.

La difficile mission de Castaner

Pour balayer les critiques, la direction de LREM a improvisé un débat télévisé diffusé sur Internet jeudi soir, suivi seulement par 300 personnes. Le parti présidentiel, qui se dit différent des autres, est en quête d'un second souffle. C'est la mission de Christophe Castaner, le futur nouveau patron.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le débat télévisé LREM a fait un flop sur Internet.
Le débat télévisé LREM a fait un flop sur Internet. (FRANCE 3)