Cet article date de plus de deux ans.

Jean-François Cesarini, député du Vaucluse LREM, est mort des suites d'un cancer

Plusieurs députés et le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Action et des Comptes Publics ont réagi à sa mort sur Twitter.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le député Jean-François Cesarini, pris en photo le 15 janvier 2020 à l'Assemblée nationale, est mort le 29 mars 2020.  (ALAIN JOCARD / AFP)

Le député du Vaucluse LREM Jean-François Cesarini est mort à 49 ans des suites d'une longue maladie, a annoncé dimanche 29 mars, sur Twitter, Richard Ferrand. "Il luttait depuis de longs mois contre la maladie toujours en exerçant son mandat", précise le président de l'Assemblée Nationale qui "adresse ses condoléances émues à sa famille, ses proches et à son équipe".

L'Avignonnais est mort des suites de son cancer, selon les informations du Dauphiné libéré. Le député avait lui-même déclaré en 2017 être atteint d'un cancer. "Fondateur de Terra Nova Vaucluse, mais aussi ancien responsable de Socialisme et Démocratie 84, le courant de Dominique Strauss-Kahn, et de Besoin de Gauche 84, proche de Pierre Moscovici, Jean-François Cesarini était devenu référent départemental du mouvement En Marche d’Emmanuel Macron début 2017", rappelle le quotidien.

Jean-François Cesarini s'était imposé comme une figure de l'aile gauche de la majorité. Ancien membre du Parti socialiste, il s'était récemment opposé à l'utilisation du 49-3 pour l'adoption de la réforme des retraites et prononcé en faveur de l'allongement du congé de deuil d'un enfant en février. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers La République en marche - LREM

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.