Cet article date de plus de deux ans.

"Glottophobie" : faut-il punir ceux qui se moquent des accents ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
"Glottophobie" : faut-il punir ceux qui se moquent des accents ?
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

La sortie de Jean-Luc Mélenchon, qui s'est moqué de l'accent toulousain (Haute-Garonne) d'une journaliste, a suscité des réactions vives.

Faut-il une loi pour condamner les discriminations à l'accent ? Jean-Luc Mélenchon a fait le buzz lorsqu'il s'est moqué d'une journaliste qui posait une question avec l'accent du Sud-Ouest. Une députée LREM a alors proposé de faire une loi pour punir ce qu'on appelle la "glottophobie". La goujaterie de Jean-Luc Mélenchon, député des Bouches-du-Rhône, a mis le sujet en avant. "J'ai gommé mon accent de banlieusarde", explique Laetitia Avian députée LREM de Paris et à l'origine de la proposition de loi.

"C'est léger, ce n'est pas sérieux"

"Lors de mes études, en devenant avocate, et c'est parce qu'on sait très bien que ce sont des éléments stigmatisants", développe-t-elle. "Il y en a qui sont moins stigmatisés que d'autres, moins mal perçus, notamment les accents méridionaux, parce qu'ils ont quelques connotations positives. Mais qui se retournent en : 'C'est léger, ce n'est pas sérieux'", éclaire Philippe Blanchet, professeur de sociolinguistique à l'Université de Rennes 2. C'est lui qui a trouvé le nom de "Glottophobie".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.