François de Rugy : nouvelles révélations de Mediapart sur un appartement du ministre

Après la polémique, François de Rugy a tenté de se justifier des dîners et travaux réalisés dans ses appartements privés. Le ministre parle de "mensonges", mais certains au sein de la majorité estiment que cette histoire donne une mauvaise image de la République.

FRANCE 2

La contre-attaque de François de Rugy après les révélations de Mediapart. Vendredi 12 juillet, le ministre de la Transition écologique a tenté de se justifier au micro de BFM TV. Au bord des larmes, il a indiqué être "très en colère", à la lecture de la nouvelle publication du journal en ligne. Selon ce dernier, François de Rugy aurait depuis juillet 2016 un appartement à loyer réduit à Orvault, en Loire-Atlantique. Un 48m2 avec parking loué 622 € par mois, un montant conforme au prix du marché selon les professionnels du secteur. Sur son compte Facebook, le ministre a publié plusieurs documents relatifs à ce bien. Selon ces éléments, il n'est jamais fait mention d'un loyer social préférentiel.

"Une image terrible" pour Griveaux

Ces révélations s'ajoutent à celles des dîners fastueux organisés lorsqu'il était président de l'Assemblée nationale et celles des travaux de rénovation de son actuel appartement de fonction. À peine désigné candidat à la mairie de Paris pour LREM, Benjamin Griveaux a indiqué que cette affaire donnait "une image terrible".

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre de la Transition écologie et solidaire, François de Rugy, le 11 juillet 2019 à Niort (Deux-Sèvres).
Le ministre de la Transition écologie et solidaire, François de Rugy, le 11 juillet 2019 à Niort (Deux-Sèvres). (GEORGES GOBET / AFP)