Dîners, travaux, HLM... François de Rugy et son entourage embarrassés par les affaires

Après avoir révélé les penchants de François de Rugy pour les dîners fastueux, "Mediapart" assure jeudi 11 juillet que le ministre de l'Écologie a réalisé des travaux coûteux dans son appartement de fonction. Sa directrice de cabinet aurait quant à elle été épinglée pour un HLM.

FRANCE 2

Après les dîners fastueux à l'Assemblée nationale, François de Rugy doit désormais répondre de travaux réalisés dans son actuel appartement de fonction à son arrivée au ministère de l'Écologie. Une rénovation chiffrée à 63 000 euros, dont 17 000 euros pour le dressing. "L'ensemble de ces travaux ont été réalisés dans le strict respect des règles légales et procédures en vigueur", a rétorqué le principal intéressé avant même la parution de l'article dans Mediapart.

François de Rugy prêt à s'expliquer

Jeudi 11 juillet, des voix s'élèvent, y compris dans la majorité, pour demander des clarifications à François de Rugy. En marge d'un déplacement à Niort (Deux-Sèvres), le ministre de la Transition écologique et solidaire se dit prêt à s'expliquer sur ses travaux au ministère, comme sur les dîners à la présidence de l'Assemblée nationale. Autre révélation de Mediapart : la directrice de cabinet du ministre, Nicole Klein, a conservé son logement social pendant 12 ans sans y habiter. Elle a remis sa démission mercredi 10 juillet à la demande de François de Rugy.

Le JT
Les autres sujets du JT
François de Rugy inaugure la centrale photovoltaïque de Quinipily, dans la commune de Baud (Morbihan), le 8 juillet 2019.
François de Rugy inaugure la centrale photovoltaïque de Quinipily, dans la commune de Baud (Morbihan), le 8 juillet 2019. (MARTIN BERTRAND / HANS LUCAS)