Cet article date de plus de trois ans.

En Marche : le coup de fatigue des députés

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
En Marche : le coup de fatigue des députés
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

À la veille des vacances de Noël, les députés de la majorité sont nombreux à se plaindre d'un rythme particulièrement soutenu ces derniers mois. Certains n'arriveraient plus à concilier vie politique et familiale.

Agenda parlementaire chargé, séances de nuit, les députés de la majorité sont épuisés, au bord du burn-out pour certains. Et ils ne s'en cachent pas. Souvent jeunes, novices en politique, issus du privé, ils ont découvert il y a six mois les exigences du travail à l'Assemblée. "Ils débarquent dans un univers où tout à coup ils se rendent compte que la vie privée passe très souvent, pour ne pas dire tout le temps, après la vie professionnelle", explique à France 2 Olivier Véran, député LREM de l'Isère.

Une pause de trois semaines

Difficile de concilier engagement politique et vie personnelle. Les sacrifices sont parfois lourds à supporter. "C'est une vie fabuleuse, un engagement de tous les instants sauf qu'à côté on a une vie familiale qui n'est pas dans le même rythme, et il peut y avoir des ruptures de vision, de quotidien, qui font que ça finit par des ruptures familiales", souligne François-Michel Lambert, député LREM des Bouches-du-Rhône. Des plaintes qui dérangent les cadres de La République en marche. Une certitude, le rythme soutenu imposé à la majorité ne va pas diminuer tout de suite. La session parlementaire sera suspendue le 22 décembre pour trois semaines. Une pause certainement salutaire pour de nombreux élus.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers La République en marche

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.