Dans les pas de Pacôme Rupin, nouveau député de la 7e circonscription de Paris

Il a été élu pour la 1e fois dimanche 18 juin : Pacôme Rupin, député de la 7e circonscription de Paris, a fait ses premiers pas de député lundi. Francinfo l'a suivi pour son premier jour. 

Pacôme Rupin, nouveau député de la 7e circonscription de Paris, a fait ses premiers pas à l\'Assemblée nationale ce lundi 19 juin. 
Pacôme Rupin, nouveau député de la 7e circonscription de Paris, a fait ses premiers pas à l'Assemblée nationale ce lundi 19 juin.  (MAXPPP)

Il fait partie des 73% de nouveaux visages de l'Assemblée nationale : comme Pacôme Rupin, 423 élus du Palais-Bourbon sont des novices. Plus jeunes (48 ans en moyenne), plus "féminisés" (38% de femmes), ils ont fait leurs premiers pas lundi 19 juin. Le député de la 7e circonscription de Paris a commencé sa journée au QG d'En Marche !, après une courte nuit et un rapide petit-déjeûner. Sans cravate mais en costume, il répond aux questions des journalistes qui le sollicitent.

>> En images. Découvrez les visages de vos nouveaux députés 

Malgré la course de fond qu'il vient de faire, le jeune homme de 32 ans a le sourire. "J'avais énormément d'énergie ce matin", explique-t-il. "Je me suis dit “Ça y est, c'est parti, on y va !” La première envie que j'ai eu c'est lancer ce travail de député que je vais avoir maintenant." Cet entrepreneur se dit "physiquement fatigué" mais reconnaît que l'excitation de l'élection et du mandat prend le dessus. 

L\'Assemblée nationale compte désormais une majorité de nouveaux députés.
L'Assemblée nationale compte désormais une majorité de nouveaux députés. (FRANCEINFO)

Sans attendre, il entre en réunion. "Je vais faire le point, clôturer la campagne et puis je vais commencer à rassembler quelques unes des personnes qui vont continuer à travailler avec moi à l'Assemblée nationale." Autrement dit, ses collaborateurs. "Il y a trois assistants parlementaires : une personne en circonscription, une personne sur les projets de loi et une personne qui m'aidera à gérer mon agenda." Les trois noms sont déjà arrêtés et aucune de ses personnes ne fait partie de sa famille."Je prends les gens pour leurs compétences et pour aucune autre raison", assure-t-il. 

12h. L'heure du déjeuner dans un café PMU au coin de la rue, un endroit qu'il fréquente régulièrement. Au menu : une cuisse de canard, le plat du jour. "Je suis quelqu'un qui aime bien les brasseries pour le lien social, le café, etc." Pas le temps pour un expresso, le tourangeaux diplômé d'une grande école de commerce parisienne prend la direction de l'Assemblée... en métro. "J'ai toujours pris le métro et je n'aurai pas de chauffeur parce que c'est de l'argent public donc chaque euro doit être utilisé au maximum pour l'intérêt du citoyen." Pass Navigo en main, il s'engouffre donc dans la rame. "Les transports, c'est toute une partie de l'organisation de la vie humaine. La meilleure manière de savoir comment ça fonctionne, c'est de le vivre." Une manière selon lui de reconquérir la confiance des électeurs grâce à une éthique et une simplicité de vie.

J'ai 32 ans, je vais pas me la jouer parce que je suis député !Pacôme Rupin, nouveau député En marche ! à franceinfo

Arrivé au palais Bourbon, Pacôme Rupin passe le contrôle de sécurité. traverse les jardins, la salle des quatre colonnes et suit docilement les panneaux qui le mènent à l'accueil des nouveaux députés. Celui qui vient du monde des start-up n'est venu qu'une fois à l'Assemblée nationale. Un huissier en queue de pie mène le novice au service administratif : "J'ai récupéré une malette, je me suis enregistré dans les fichiers de l'Assemblée, j'ai un badge, on m'a pris en photo...", énumère-t-il. Il récupère de la lecture avec un guide du fonctionnement du palais Bourbon. 

Objectif : intégrer la commission des lois 

Après quelques mots en français pour des journalistes allemands, ce Parisien d'adoption depuis huit ans suit un journaliste de la chaîne parlementaire à l'intérieur de l'hémicycle. Il découvre le temple de dorure, velours et marbre. "C'est un magnifique endroit, chargé d'histoire ! Je sens de plus en plus la mesure du rôle que je vais pouvoir jouer", sourit-il. Le député parisien a abandonné son dernier emploi il y a plus d'un an. Il va donc se concentrer à sa seule mission de député.

Être là aujourd'hui et pouvoir faire partie des acteurs, je ne le réalise pas encore. En tout cas je suis dans l'attente que ça commence !Pacome Rupin, nouveau député En marche ! à franceinfo


En attendant, Pacome Rupin se familiarise avec sa nouvelle notoriété. Un de ses collaborateurs l'informe qu'un article de Libération vient de paraître. Il y est présenté comme un des quatre élus gay de la nouvelle Assemblée. Indifférent, le député de Paris a d'autres priorités : un rendez-vous avec des entrepreneurs de sa circonscription, le séminaire de formation proposé aux députés par En Marche ! Pacôme Rupin veut apprendre vite pour rejoindre, espère-t-il, la prestigieuse commission des lois.

Les premiers pas à l'Assemblée avec le nouveau député En marche !, Pacome Rupin - Reportage de Mathilde Lemaire
--'--
--'--