Alliance Muselier-LREM en PACA : pour Bruno Retailleau, Les Républicains doivent "affirmer une ligne claire"

Publié Mis à jour
Alliance Muselier-LREM en PACA : pour Bruno Retailleau, Les Républicains doivent "affirmer une ligne claire"
Article rédigé par
C. Roux - France 2
France Télévisions

Alors que le parti des Républicains doit se prononcer sur le sort de Renaud Muselier, qui a conclu une alliance avec La République en marche en vue des régionales de juin, Bruno Retailleau, président du groupe Les Républicains au Sénat, est l’invité des "4 Vérités" de France 2, mardi 4 mai.

L’accord passé entre La République en marche (LREM) et Renaud Muselier, président Les Républicains (LR) de la Région Sud, en vue des régionales de juin, ne passe toujours pas auprès de son parti. Alors, son exclusion est-elle à l’ordre du jour ? Pour Bruno Retailleau, invité des "4 Vérités" de France 2, mardi 4 mai, cette question "n’est pas le sujet". "Je considère qu’il s’est mis de lui-même en marge de notre mouvement. Ce qu’on a eu ce week-end, c’est le pire de la politique, un spectacle absolument déplorable. C’est la manœuvre politicienne, les combinaisons d’arrière-cuisine, et je crois que c’est la démocratie qui est la grande perdante", assure le président du groupe LR au Sénat.

Alors que les Républicains se réunissent mardi matin, lors d’un comité stratégique, pour décider des mesures à prendre face à cet accord, Bruno Retailleau estime qu’il s’agit désormais "d’affirmer les valeurs du mouvement". "Il faut affirmer une ligne claire, d’autant plus que le seul fait qu’il n’y ait pas de liste estampillée LREM en Provence-Alpes-Côte d’Azur prouve que ce sera bien une liste faite et négociée avec Emmanuel Macron", poursuit-il, soulignant que l’accord a été annoncé par le Premier ministre, Jean Castex, dans un entretien paru dans le Journal du Dimanche, le 2 mai dernier.

"Seule, LREM est incapable de se faire élire"

Bruno Retailleau ne se dit d’ailleurs "pas étonné" par cette démarche. "Il faut savoir que la stratégie de LREM est de trouver un prête-nom pour se faire élire. Souvenez-vous des municipales, le parti n’a fait que 2%. Seule, LREM est incapable de se faire élire. Ça n’a pas marché aux municipales, ça ne marchera pas aux régionales", affirme-t-il. Concernant la ligne de défense de Renaud Muselier, qui estime que seule une alliance avec LREM peut faire barrage au Rassemblement national (RN), le président du groupe LR au Sénat rétorque que "c’est tout l’inverse" au contraire : "Les électeurs ont besoin de clarté. Renaud Muselier risque de pousser notre électorat dans les bras du RN."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.