Accusée de harcèlement et de racisme, la députée Laetitia Avia va s'expliquer devant les cadres de La République en marche

Peu après la parution de l'article la mettant en cause, Laetitia Avia a indiqué par le voix de son avocat son intention de porter plainte pour diffamation.

La députée de Paris Laetitia Avia, le 28 janvier 2020 à l\'Assemblée nationale.
La députée de Paris Laetitia Avia, le 28 janvier 2020 à l'Assemblée nationale. (MAXPPP)

Laetitia Avia va s'expliquer devant sa famille politique. Mise en cause par Mediapart pour des propos homophobes et racistes, ainsi que pour avoir mal traité plusieurs de ses anciens collaborateurs, la députée de La République en marche va être entendue lundi devant le bureau exécutif de son parti, indique BFMTV jeudi 14 mai. 

Cette mise au point s'annonce délicate pour l'élue, puisque Laetitia Avia copréside généralement ce bureau exécutif avec le patron des marcheurs, Stanislas Guerini. Selon Le Figaro, la députée de Paris devrait profiter de ce moment pour "s'excuser". "J'imagine qu'elle prendra la parole, au moins pour avoir un mot vis-à-vis de ses collègues qu'elle a étrillés" indique ainsi un cadre de la majorité présidentielle au quotidien de droite.

Plusieurs plaintes pourraient être déposées

Avocate, militante de la première heure de LREM, Laetitia Avia s'est fait un nom à l'Assemblée en incarnant le combat contre les discriminations. Mais les témoignages anonymisés de cinq de ses ex-assistants parlementaires reccueillis par Mediapart viennent semer le trouble sur d'éventuelles contradictions entre le discours public de l'élue et ses pratiques au travail.

Peu après la parution de l'article la mettant en cause, Laetitia Avia a indiqué par le voix de son avocat son intention de porter plainte pour diffamation contre le journaliste de Mediapart. D'après BFMTV, les anciens collaborateurs de la députée qui l'accusent de mauvais traitements ainsi que d'avoir tenu des propos homophobes et racistes envisagent également de porter plainte contre l'élue, récemment à l'origine de la proposition de loi contre les contenus haineux sur internet.