Cet article date de plus de dix ans.

La proposition de Nicolas Sarkozy oppose les internautes sur la toile

A l'issue du premier tour, Nicolas Sarkozy a proposé l'organisation de trois débats avant le 6 mai. Non lui a répondu son rival socialiste François Hollande. Depuis, les commentaires entre pro et anti "trois débat" ont fleuri sur la toile.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Vue du compte Twitter du président, Nicolas Sarkozy. (AFP - Thomas Coex)

A l'issue du premier tour, Nicolas Sarkozy a proposé l'organisation de trois débats avant le 6 mai. Non lui a répondu son rival socialiste François Hollande. Depuis, les commentaires entre pro et anti "trois débat" ont fleuri sur la toile.

Tactique politique ou volonté d'éclairer les citoyens chez Nicolas Sarkozy ? Peur de l'affrontement ou refus d'entrer dans le jeu de son adversaire du côté de François Hollande ?

Pour le président-candidat, l'entre-deux-tours doit permettre aux Français de faire un choix dans la clarté. Il l'a redit, jeudi soir, dès sa prise de parole dans l'émission "Des paroles et des actes" sur France 2.

Mais selon François Hollande : "Il y a une tradition, il y a un rite (...) un grand débat". Pas question pour le candidat socialiste de céder à la fébrilité du président sortant.

Même clivage sur la toile. Ironie en sus.

Les pour

Relayé sur le terrain par les ténors de l'UMP, le défi lancé par Nicolas Sarkozy résonne aussi sur la toile.

Un compte @troisdebats a même été créé, preuve que les sarkozystes entendent jouer jusqu'au bout la carte de la "dérobade" du candidat socialiste. Et logiquement, ce dernier est interpellé.

Puis vient le tacle, signé du responsable départemental adjoint d'Alpes-Maritimes des Jeunes UMP.

Après la critique de la posture, celle plus directe, du candidat.

Les contre

Dans le camp adverse, les messages sont encore plus cinglants. Certains internautes qui ironisent sur la volonté "de clarté", brandie par Nicolas Sarkozy.

Reprenant la photo de Coluche pour illustrer son profil, @Sarkomatuher réplique, à sa manière, à l'offre des trois débats.

Dans le droit fil, "Goodoha, globe-trotteur sur les traces d'Ibn Battuta", pointe la manœuvre politique.

D'autres, à l'instar de l'ancien Premier ministre, Dominique Villepin, dénoncent l'ambiance de la campagne.

Quelles que soient leur opinions, les twittos auront tout loisir de commenter le seul débat de l'entre-deux-tours, diffusé jeudi 26 avril, à partir de 20h 35, sur France 2.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.