Présidentielle 2022 : "Christiane Taubira n'est pas identifiée à un projet politique", estime Clémentine Autain

Publié
Article rédigé par
Radio France

La députée la France Insoumise de Seine-Saint-Denis dit comprendre pourquoi Christiane Taubira n'est créditée que de 3% des intentions de vote dans un sondage Ipsos Sopra-Steria pour Le Parisien et franceinfo, publié vendredi 7 janvier.

Franceinfo tient à rappeler qu’un sondage n'est pas une prédiction, mais une photographie de l'opinion à un instant donné. Un sondage est nécessairement assorti d'une marge d’erreur, dite aussi "marge d’incertitude" ou "intervalle de confiance". Plus l'échantillon est faible, plus la marge d'erreur progresse. Pour plus de détails, voici tout ce qu'il faut savoir pour décrypter les sondages.


"Christiane Taubira n'est pas identifiée à des propositions politiques, à un projet politique", réagit la députée la France Insoumise de Seine-Saint-Denis Clémentine Autain samedi 8 janvier sur franceinfo. Selon un sondage Ipsos Sopra-Steria pour Le Parisien et franceinfo publié la veille, Christiane Taubira ne perce pas dans les sondages, avec 3% d'intentions de vote au premier tour. "C'est une personnalité populaire, car elle incarne quelque chose par son identité, sa verve, donc il peut y avoir de la sympathie. Mais il y a beaucoup de flou sur ses propositions politiques", estime Clémentine Autain.

Selon notre sondage, Emmanuel Macron arriverait largement en tête du premier tour de l'élection présidentielle si le 1er tour avait lieu dimanche prochain, devant la candidate du Rassemblement national Marine Le Pen et celle des Républicains Valérie Pécresse, au coude-à-coude. Jean-Luc Mélenchon, le candidat de la France Insoumise, est crédité de 9%.

"Dans tous les sondages, Jean-Luc Mélenchon est en tête des candidats de la gauche", note Clémentine Autain. "Nous avons un problème plus structurel, c'est que la gauche est globalement faible. Une des raisons de cette faiblesse, c'est le quinquennat Hollande qui a contribué à l'effondrement du Parti socialiste."

"Nous avons un travail à mener pour mettre sur pied une gauche qui parle à nouveau à cet électorat qui s'est détourné de la gauche."

Clémentine Autain, députée la France Insoumise

à franceinfo

Clémentine Autain estime que le moment du "big bang de la gauche sociale et écologiste" était "au lendemain des élections européenes", en 2019. "Nous sommes à moins de 100 jours de l'élection présidentielle", rappelle-t-elle. "C'est trop court. Le rassemblement au premier tour de toutes les forces de gauche est aujourd'hui une chimère."

*Enquête Ipsos-Sopra Steria pour franceinfo et "Le Parisien/Aujourd'hui en France", réalisée du 5 au 6 janvier 2022 sur un échantillon de 1 500 personnes inscrites sur les listes électorales, représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.