Cet article date de plus d'un an.

Défiée par l'animateur Cauet, la députée de la France insoumise Danièle Obono utilise le mot "boloss" à l'Assemblée nationale

Sur Twitter, Cauet avait mis Danièle Obono au défi de "placer boloss à l'Assemblée nationale".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La députée de la France insoumise Danièle Obono prend la parole à l'Assemblée nationale, à Paris, le 19 décembre 2018. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)

"Monsieur le Premier ministre, arrêtez de prendre les gens pour des boloss !" La phrase lancée par Danièle Obono lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, mercredi 19 décembre, a sûrement surpris certains députés. Mais le mot choisi par l'élue de la France insoumise n'a rien d'hasardeux : fin octobre, Cauet l'avait mise au défi, sur Twitter, de "placer boloss à l'Assemblée", rappelle La Voix du Nord.

L'animateur de la radio NRJ réagissait à un tweet de Danièle Obono commentant une intervention de Sophia Chikirou sur BFM TV. "Elle leur a mis le feu, la misère", estimait la députée LFI, provoquant les critiques de certains internautes. "Ca a changé le langage des députées ou c'est moi ?", a alors plaisanté Cauet sur le réseau social. "C'est les député-e-s qui ont un tout p'tit peu changé : maintenant il y a 17 Insoumis-e-s, a répondu Danièle Obono. Sinon, nous on parle plutôt de quille ou de branquignole, mais ok, à la 1ère occaz on essaie de vous caser boloss (y'a de quoi faire)". Deux mois plus tard, le défi a été relevé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.