Dans son nouveau livre, François Ruffin plaide pour une écologie qui "rapproche rouges et verts"

Dans "Il est où, le bonheur", le député apparenté La France insoumise appelle à former un "Front populaire écologique".

Le député apparenté LFI François Ruffin, le 1er octobre 2019 à l\'Assemblée nationale.
Le député apparenté LFI François Ruffin, le 1er octobre 2019 à l'Assemblée nationale. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

"Je lance ce pari : qu'à la place de nous diviser l'écologie nous unisse." Dans un livre à paraître mercredi 6 novembre, le député apparenté La France insoumise de la Somme François Ruffin appelle à former un "Front populaire écologique" "vert et rouge" prônant de "consommer moins et répartir mieux", pour vaincre la "camisole de la croissance", dans un livre à paraître mercredi.

Dans Il est où, le bonheur (éd. Les Liens qui libèrent), François Ruffin raconte ses rencontres avec les jeunes militants pour le climat, avant d'expliciter son appel à un "Front populaire écologique" formulé à Toulouse en août lors d'une rencontre avec les hommes forts d'EELV, Yannick Jadot et David Cormand.

"Enguirlander les chefs, taire les querelles"

L'écologie "n'échappe pas" à une loi de l'histoire de la gauche, selon lui : la nécessité de rassembler pour gagner. Il faut selon lui "qu'elle rapproche rouges et verts. Qu'elle allie classes populaires et éduquées. Qu'elle rompe la molle indifférence."

Quand l'emportons-nous ? Lorsque les classes populaires se joignent à la 'petite bourgeoisie culturelle', aux 'éduqués', à la 'classe intellectuelle'.François Ruffindans son livre

Il plaide l'union des formations de gauche, alors que les oppositions s'exaspéraient, ces derniers jours, d'un possible duel à la présidentielle en 2022 entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen : "Il va falloir le gueuler fort, avec nos amis, 'Unité ! Unité !' tanner les partis, enguirlander les chefs, taire les querelles, rassembler les chapelles."

Il s'agit, selon lui, de "reprendre le volant des mains" des "élites obscurcissantes", qui "nous dirigent droit vers l'abîme" en brandissant la "langue morte" et la "camisole" de la croissance. "Qui la 5G fait-elle rêver ?" s'interroge François Ruffin pour brocarder la société de consommation. Et de résumer son crédo : "Consommer moins, répartir mieux : le vert et le rouge, l'écologique et le social."