Cet article date de plus de neuf ans.

La droite appelle au rassemblement de l'opposition parlementaire

La droite parlementaire a subi un nouveau revers lors du second tour des élections législatives dimanche 17 juin. Francetv 2012 recueille les premières réactions de ses représentants.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Nadine Morano, candidate UMP dans la 5e circonscription de Meurthe-et-Moselle. (AFP - Lionel Bonaventure)

La droite parlementaire a subi un nouveau revers lors du second tour des élections législatives dimanche 17 juin. Francetv 2012 recueille les premières réactions de ses représentants.

Nadine Morano, battue en Meurthe-et-Moselle, dénonce la fin de la campagne électorale

"Ce que je regrette le plus, ce sont les coups tordus, notamment ceux de M. Dahan qui est un militant socialiste", a-t-elle déclaré sur France 2.

Rachida Dati appelle à construire une opposition parlementaire unie

"Nous devons être rassemblé pour avoir une opposition constructive", a-t-elle estimé.

Henri Guaino, candidat UMP dans les Yvelines, a salué la victoire de la gauche

"C'est le jeu de l'alternance démocratique, a-t-il reconnu. (...) La droite et le centre ont gouverné ces dix dernières années, les Français ont souhaité que cela change. (...) Ils ont fait un choix, maintenant je souhaite bonne chance à la gauche, dans cette période aussi difficile."

Alain Juppé, ancien ministre de la Défense, a appelé au rassemblement de la droite. "Nous devons faire un travail de fond sur nos valeurs et notre projet, a-t-il affirmé. (...) On parle beaucoup des différences de nos sensibilités, mais nous devons nous mettre d'accord sur ce qui nous rassemble. (...) J'ai quelques idées là-dessus."

Brice Hortefeux, ancien ministre de l'intérieur, tente de minimiser la victoire du Parti socialiste

"C'est un succès, mais ce n'est pas un triomphe, a-t-il souligné. Nous ne nous satisfaisons pas de ce résultat, mais nous ne nous décourageons pas non plus. (...) Vous [les socialistes] avez tous les pouvoirs (…), vous êtes désormais responsables et comptables de tous."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.