La commission des sondages a réuni jeudi les principaux instituts de sondage pour préparer la présidentielle de 2012

Objectif : assurer une parfaite transparence des méthodes utilisées pour la réalisation des sondages."Nous voulons une parfaite cohérence dans ces méthodes", a-t-on indiqué à la commission. "Nous contrôlons ensuite les analyses politologiques qui vont dans un sens ou dans un autre".

Capture d\'écran du site de la commission des sondages
Capture d'écran du site de la commission des sondages (DR)

Objectif : assurer une parfaite transparence des méthodes utilisées pour la réalisation des sondages.

"Nous voulons une parfaite cohérence dans ces méthodes", a-t-on indiqué à la commission. "Nous contrôlons ensuite les analyses politologiques qui vont dans un sens ou dans un autre".

La réunion a permis de faire le point sur les effets, pour les instituts, des exigences nouvelles que la commission leur a récemment imposées, comme l'interdiction d'effectuer un sondage sur le second tour "sec", c'est-à-dire sans tester les résultats du premier tour.

Ensuite, en raison de l'évolution permanente des méthodes des instituts de sondage, elle a permis de préciser les voies et moyens par lesquels la commission entend maintenir son contrôle sur les sondages.

Ces échanges entre les instituts et leur organe de régulation se sont déroulés dans "la franchise et la clarté", s'est félicitée la commission dans un communiqué.

Une réunion similaire est prévue avec les organes de presse après les vacances.