La carte d'électeur sera-t-elle bientôt supprimée ?

Un député a déposé un amendement pour discuter de sa disparition. Mais le gouvernement n'y est pas favorable.

France 3

La carte électorale a traversé les époques et les changements de régime, mais elle pourrait ne pas survivre au numérique. Son envoi aux 47 millions d'électeurs coûte près de 3 millions d'euros. Jacques Savatier, député LREM de la Vienne, a fait voter un amendement qui ouvre le débat sur sa suppression. La carte d'électeur n'est pas obligatoire pour aller voter, une pièce d'identité suffit.

Une utilité pour les listes

Certains Français restent attachés au petit bout de papier, au tampon imprimé après avoir voté. D'autres n'y voient pas d'inconvénient. "Souvent je l'oublie (...) donc cela ne me choque pas qu'elle disparaisse", témoigne une femme. Ce n'est pas la première fois que le débat sur l'utilité de la carte d'électeur est lancé, mais il n'a jamais été tranché. Le gouvernement n'y est pas favorable. Au-delà du symbole, la carte permet d'assurer la mise à jour des listes électorales.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une carte d\'électeur lors du premier tour de l\'élection présidentielle, le 23 avril 2017.
Une carte d'électeur lors du premier tour de l'élection présidentielle, le 23 avril 2017. (DAMIEN MEYER / AFP)