"J'ai l’impression qu'il n'y a pas de sécurité" : ils ont reçu deux cartes d'électeur dans deux bureaux de vote différents

Sur Twitter, plusieurs internautes s'inquiètent d'être inscrits sur les listes électorales de deux communes, après un déménagement. Ils pourraient ainsi voter deux fois à la présidentielle.

Des cartes d\'électeur sont inspectées dans un bureau de vote de Lille (Nord), à l\'occasion du premier tour des élections municipales, le 23 mars 2014.
Des cartes d'électeur sont inspectées dans un bureau de vote de Lille (Nord), à l'occasion du premier tour des élections municipales, le 23 mars 2014. (THIERRY THOREL / CITIZENSIDE)

Et si vous pouviez voter deux fois à l'élection présidentielle ? Certains internautes affirment, sur les réseaux sociaux, avoir reçu deux cartes d'électeur, de deux bureaux de vote différents. "Je vais pouvoir truquer le vote à la régulière", ironise une utilisatrice de Twitter. "Ça fait trois fois", ajoute un autre. 

Gilles est enseignant. Depuis 13 ans, il a deux cartes d'électeurs. "Depuis mon déménagement, je suis inscrit à la fois au Tholonet (Bouches-du-Rhône), où j'habite, et dans le 10e arrondissement de Marseille", explique-t-il à franceinfo. C'est la troisième fois qu'il reçoit deux cartes en même temps. "Je pensais que l'inscription dans une nouvelle commune effaçait automatiquement la précédente", ajoute le quadragénaire.

"C'est assez inquiétant"

Même situation pour Florent Guerlain : "Je suis enregistré à Thélus, dans le Pas-de-Calais, où vivent mes parents, et dans le 11e arrondissement de Paris, où je vis", détaille-t-il. Pas de triche en perspective toutefois pour eux, lors des scrutins du 23 avril et du 7 mai. "Je suis respectueux du vote républicain. Et puis, j'ai déjà du mal à me décider pour un vote, alors deux !" fait valoir Gilles. 

Voter deux fois, ce n'est pas réglo, ce serait antidémocratique. Mais je pense que certaines personnes qui ont un doublon de cartes ne doivent pas se gêner.Florent Guerlaina franceinfo

Ils jugent tous deux la situation "absurde", "résultat d'un dysfonctionnement". "Ça donne l'impression que les fichiers ne sont pas centralisés et supprimés de façon automatique, et ça, c'est assez inquiétant. J'ai l'impressoin qu'il n'y a pas de sécurité, et donc pas mal de fraude", s'alarme Florent Guerlain.

Le double vote passible d'emprisonnement

Marine a, elle, déjà réussi à voter dans deux bureaux différents. Tout comme Florent Guerlain et Gilles, après son déménagement, son ancienne commune ne l'avait pas retirée des listes. "C'était pour la présidentielle de 2012. J'ai réussi à voter au premier tour dans le 93, ma nouvelle adresse, et au second tour dans l'Aisne", explique-t-elle à franceinfo. Et pour ce faire, elle n'a rencontré aucun obstacle. "J'ai présenté la carte correspondant au bureau dans lequel je me trouvais à chaque fois, je n'ai eu aucun problème", ajoute la jeune femme de 35 ans.

Rappelons que "nul ne peut être inscrit sur plusieurs listes électorales", selon l'article L10 du Code électoral. Quand un électeur souhaite changer de bureau de vote, la mairie de la nouvelle commune envoie à l'Insee un avis d'inscription et une demande de radiation du précédent lieu de vote. L'institut informe ensuite le maire de l'ancienne commune de cette demande. Et si le changement n'a pas été enregistré, l'électeur n'en a pas plus le droit de voter deux fois. En effet, l'article 93 du Code électoral indique que "sera puni d'un emprisonnement de six mois à deux ans, et d'une amende de 15 000 euros tout citoyen qui aura profité d'une inscription multiple pour voter plus d'une fois".