La bourde de l'équipe de campagne de Charles Beigbeder

Une maladresse qui peut coûter cher. Sur son site internet, Charles Beigbeder, candidat dissident de l'UMP à Paris a lancé un appel aux dons...Rien d'illégal jusque là. Sauf que les règles sont très strictes et que ne pas les respecter peut exposer les candidats à de fortes déconvenues. En l'occurrence, le site proposait de régler ses dons par paypal et c'est prohibé. Les comptes de campagne du candidat pourraient être rejetés. 

(Maxppp)

Cela s'appelle une erreur de débutants, révélée par le site Metronews . Sur son site
internet
, Charles Beigbeder le candidat dissident de l'UMP à la mairie de Paris
appelle en effet aux dons des particuliers. Rien d'illégal jusque là – de
nombreux candidats le font – sauf qu'il autorise les donateurs à lui verser de
l'argent par paypal, service de paiement en ligne. Et là c'est une mauvaise
idée.

"Dans sa notice, pour aider les candidats à remplir
leur comptes de campagne, la commission nationale des comptes de campagne écrit
noir sur blanc : 'les dons des personnes physiques doivent obligatoirement être
versés au compte bancaire du mandataire. Cela exclut le recours à  un système de paiement sécurisé de type paypal'
",
explique Philippe Bluteau avocat au barreau de Paris et spécialiste de ces questions.

"Pas suffisamment de gens qualifiés "

Charles Beigbebder 
risque donc le rejet de ses comptes de campagne après les élections. Du
côté de son équipe, on plaide la maladresse due à une part d'inexpérience. "On
est une petite équipe, on fonctionne avec beaucoup de bénévoles
",
explique Caroline Duboc, chargée de la communication."Il y a beaucoup
de bonne volonté mais parfois on n'a pas suffisamment de gens qualifiés autour
de nous
", poursuit-elle et de conclure :

"C'est vraiment, vraiment, une maladresse."

L'option a finalement été désactivée mercredi soir, dans la
précipitation. Dans la soirée, Charles Beigbeder a oublié un communiqué de presse dans lequel il évoque également "une erreur". Ces sommes "ont été bloquées et non dépensées. Elles sont en cours de restitution intégrale à leurs destinataires". Il n'avait récolté que 400 euros.