Cet article date de plus de neuf ans.

L'agence de notation financière Fitch abaisse à "négative" la perspective de la France

L'agence de notation financière Fitch Ratings a abaissé, vendredi 16 décembre, à "négative" la perspective de la note de la dette à long terme de la France, contre "stable" auparavant. François Baroin a "pris acte" de cette décision.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
L'entrée de l'agence de notation Fitch Ratings à Paris. (MIGUEL MEDINA / AFP)

L'agence de notation financière Fitch Ratings a abaissé, vendredi 16 décembre, à "négative" la perspective de la note de la dette à long terme de la France, contre "stable" auparavant. François Baroin a "pris acte" de cette décision.

Le sommet de Bruxelles des 8 et 9 décembre n'ayant pas apporté de "solution globale" à la crise de la dette dans la zone euro, l'agence de notation Fitch Ratings, a placé vendredi la France sous perspective négative. Elle envisage d'abaisser la note de six pays européens.

"La perspective négative indique qu'il y a un peu plus de 50% de chance d'un abaissement de la note d'ici deux ans", précise l'agence de notation.

François Baroin "prend acte"

Dans un communiqué, le ministre de l'Economie et des Finances, François Baroin, "prend acte" de la décision de l'agence et rappelle que "le gouvernement a adopté des mesures pour renforcer la crédibilité de l'effort de consolidation budgétaire".

"En comparaison à d'autres membres de la zone euro notés AAA , la France est selon le jugement de Fitch la plus exposée à une intensification de la crise", estime l'agence, en raison de "son déficit budgétaire structurel plus important et un poids de la dette plus grand par rapport" aux autres pays bénéficiant du triple A.

Maintien du triple AAA de la France

Cependant, le maintien du triple A de la France est "étayé par son économie riche et diversifiée, ses institutions politiques, publiques et sociales efficaces et sa flexibilité de financement", estime Fitch. De plus, le gouvernement français a adopté "plusieurs mesures pour solidifier la crédibilité de ses efforts de consolidation fiscale", ajoute l'agence.

Mais "l'intensification de la crise de la zone euro depuis juillet constitue un choc négatif et significatif pour la région et pour l'économie de la France et la stabilité de son secteur financier", souligne Fitch.

"Depuis mai, lorsque Fitch avait réaffirmé à la France son statut de triple A, sa prévision pour la croissance économique en 2012 est passée de 2,1% à 0,7%", ajoute l'agence.

Finances publiques à l'équilibre en 2016

Le gouvernement français, qui vise le retour à l'équilibre des finances publiques en 2016, entend ramener le déficit budgétaire à 5,7% du produit intérieur brut cette année, 4,5% en 2012 et 3% en 2013.

Dans un communiqué séparé, Fitch Ratings a également annoncé vendredi avoir placé les notes de la Belgique, l'Espagne, la Slovénie, l'Italie, l'Irlande et Chypre sous surveillance négative.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.