Cet article date de plus de neuf ans.

Jean-Luc Mélenchon, vent de force 12 contre François Hollande

Dans une interview au JDD, Jean-Luc Mélenchon compare François Hollande à un "capitaine de pédalo dans la saison des tempêtes". Barre à gauche toute pour le candidat du Front de gauche à l'élection présidentielle.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
J.L Mélenchon le 29 juin 2011 lors d'un meeting à Paris (AFP)

Dans une interview au JDD, Jean-Luc Mélenchon compare François Hollande à un "capitaine de pédalo dans la saison des tempêtes". Barre à gauche toute pour le candidat du Front de gauche à l'élection présidentielle.

La transat Jacques Vabre inspire Jean-Luc Mélenchon. Dans une interview au Journal du dimanche, le candidat du Front de gauche à l'élection présidentielle compare François Hollande à " un capitaine de pédalo dans la saison des tempêtes". Il explique ensuite plus politique que "François Hollande enrobe de bons mots et de petites blagues, une obstination social-libérale depuis 1983". Et M.Mélenchon de conclure plus skipper rugissant que jamais : "Je suis candidat pour que la gauche l'emporte, mais pour changer pour de bon l'avenir". Visiblement M.Mélenchon ignore que ce dimanche est la journée de la gentillesse.

Carabistouilles

Interrogé sur les négociations entre Europe Ecologie et le PS, M.Mélenchon ouvre grand les voiles de l'ironie. "Ils s'échangent des centrales nucléaires contre des circonscriptions. Tout cela sent la carabistouille". Il propose donc un référendum sur la question du nucléaire. Cette idée n'est pas nouvelle dans la bouche de M. Mélenchon, mais en la rappelant ce dimanche, le candidat du Front de Gauche à l'élection présidentielle souhaite faire entendre sa petite différence.

Même si le 13 mai dernier, dans une tribune au journal Le Monde, Eva Joly et Nicolas Hulot, alors rivaux , réclamaient également un référendum sur le nucléaire en France. Ils précisaient même la question soumise au vote: "Voulez-vous renouveler le parc nucléaire national par la prolongation ou la construction de centrales?".

Pierre Moscovici est "choqué"

M.Mélenchon tape autant à babord qu'à tribord. Au risque de donner des munitions à la droite. Sur son compte twitter le député radical Yves Jégo rappelle avec délectation ces réglements de compte à OK Corail et tente de lancer le hashtag suivant #lagauchecapromet.

Sur Radio J, Pierre Moscovici, lieutenant de François Hollande, a déploré les propos de M.Mélenchon: "C'est une faute. Cette idée reprend le thème de la droite du marin d'eau douce (...) Quand on est comme Jean-Luc Mélenchon un candidat de gauche, on ne parle pas ainsi du candidat PS, parce que ce faisant qui sert-on, sinon la droite ou l'extrême-droite".

Pour Marine Le Pen, invitée du 12/13 de France 3, M.Mélenchon "joue à pousse toi de là que je m'y mettes"

La métaphore du capitaine de navire dans la tempête, déjà très galvaudée dans les discours politiques, a de beaux jours devant elle dans ce contexte de crise

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.