Jean-Luc Mélenchon : Pierre Moscovici "ne pense pas français"

Lors du congrès du Parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon a lancé de vifs propos sur le parti socialiste. Le vice-président de la formation d'extrême gauche s'en est directement pris au ministre de l'Economie, un "petit intelligent de l'Ena" qui "ne pense pas français, qui pense finance internationale".

(Maxppp)

La capacité de Jean-Luc Mélenchon a donné des coups n'est
pas une surprise. Mais le co-président du Parti de gauche a été
particulièrement virulent à l'encontre du PS ce samedi soir lors d'un discours à
Bordeaux, dans le cadre du Congrès de sa formation. Particulièrement visé : le
ministre de l'Economie, Pierre Moscovici.

Avant l'entrée en lice de Jean-Luc Mélenchon, c'est François
Delapierre, secrétaire national du PG, qui entamé les hostilités. Parlant de la
situation de la Chypre et de l'attitude de l'Eurogroupe, il a dénoncé "les
17 salopards de l'Europe. Et dans ces 17 salopards, il y a un Français, il a un
nom, il a une adresse, il s'appelle Pierre Moscovici et il est membre du Parti
socialiste
".

"Très belle expression " ou "vocabulaire des années 30 " ?

Salopard ? "Une très belle expression ", réagit
Jean-Luc Mélenchon. Et il enchaîne : Pierre Moscovici se prend pour "un petit
intelligent de l'Ena. C'est un comportement de quelqu'un qui ne pense pas
français, qui pense finance internationale
".

La réaction du PS est immédiate : "C'est un vocabulaire
des années 30 que l'on ne pensait plus entendre de la bouche d'un républicain
et encore moins d'un dirigeant de gauche. Je lui demande de retirer ses propos
",
s'exclame Harlem Désir, premier secrétaire du parti socialiste.