Cet article date de plus de neuf ans.

Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen inaugurent leur QG de campagne

Seine-Saint-Denis d'un côté. Boulevard Malesherbes dans le très chic 8e arrondissement de Paris de l'autre. Le Front de Gauche et le Front national ont inauguré mardi leur local de campagne. L'occasion pour le candidat du FG de préciser sa stratégie.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Jean-Luc Mélenchon a prévu de lancer des "assemblées citoyennes" un peu partout en France, en novembre. (AFP - Patrick Kovarik)

Seine-Saint-Denis d'un côté. Boulevard Malesherbes dans le très chic 8e arrondissement de Paris de l'autre. Le Front de Gauche et le Front national ont inauguré mardi leur local de campagne. L'occasion pour le candidat du FG de préciser sa stratégie.

Après plus d'un mois de travail, une ancienne usine de chaussures des Lilas (Seine-Saint-Denis) s'est muée en camp de base pour "le conseil national de campagne du Front de gauche". Tout juste repeint en blanc, le grand bâtiment a été étrenné par le candidat du parti Jean-Luc Mélenchon, en personne, visiblement ravi.

"On n'a pas le budget du PS et de l'UMP, pas les moyens pour Solferino", a pourtant souligné Leila Chaibi, la coordinatrice de l'aménagement du lieu. D'où la mobilisation des troupes durant un mois : "les militants ont participé aux travaux, a-t-elle expliqué. Côté mobilier, là aussi, les partisans ont été mis à contribution. "Ce grand bâtiment, il a fallu le meubler, on a lancé un appel" et les militants sont venus avec des chaises et des meubles, a encore raconté la jeune femme.

Mélenchon : une stratégie en trois temps

Profitant de cette "crémaillère", Jean-Luc Mélenchon a précisé sa ligne pour 2012. "Petit à petit, je vais tellement secouer Hollande qu'il va être obligé de bouger. Je vais essayer de l'arracher à ses atavismes. Et plus il lâchera, plus il me renforcera", a-t-il commencé.

"Ensuite, on arrivera à l'épisode numéro trois : fait-on quelque chose ensemble?", poursuit-il, rappelant qu'au moment du Front populaire, "il y avait un accord électoral qui prévoyait un gouvernement des radicaux, les socialistes apportant l'appoint. Finalement, ce fut l'inverse!". Il est "hors de question de gouverner pour gouverner" avec le PS a renchéri Eric Coquerel (PG), l'ambition est de "gouverner sur le programme" du FG après avoir "renversé le rapport de forces".

Voir le reportage de Stéphane Depinoy sur France 2 le 18 octobre 2011

Voir la video

Marine Le Pen s'organise

Boulevard Malesherbes, lieu choisi par la canditate du Front national, l'ambiance est plus feutrée qu'en Seine-Saint-Denis.

Et pour cause, l'immeuble cossu choisi par Mme Le Pen est reservé à son état-major en vue de préparer la riposte. Pas question d'y organiser de grandes manifestations. Les soirées militantes et autres rassemblements se tiendront toujours à Nanterre, siège du FN.

Dans son nouveau site, Marine Le Pen pourra, elle, recevoir en toute discrétion conseillers et experts. Et se concentrer sur la rédaction des discours et autres contre-argumentaires.

A une encablure des principaux grands médias, elle pourra aussi réagir au quart de tour à l'actualité et répondre à toute sollicitation. Elle ne s'en privera pas. A l'image de son père, Marine Le Pen a montré plus d'une fois son efficacité en matière de communication.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.