Jean Castex, le Premier ministre, ne démissionnera pas avant son retour du Vatican dimanche

Jean Castex organisait un dîner d'adieux avec son gouvernement jeudi soir, mais selon les informations de franceinfo, le Premier ministre ne doit pas démissionner avant dimanche soir. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique et Jean Castex, Premier ministre, à la sortie du conseil des ministres à l'Élysée, à Paris le 11 mai 2022. (S?BASTIEN MUYLAERT / MAXPPP)

"Pour ma part, l'aventure se termine. C’est une nécessité politique." C'est par ces mots que Jean Castex a salué l'ensemble du gouvernement réuni à Matignon jeudi 12 mai dans la soirée, selon les propos rapportés par franceinfo. Mais même à ses ministres, il n'a rien dit du jour précis de sa démission. Selon les informations de franceinfo, le Premier ministre restera à Matignon jusqu’à son départ au Vatican dimanche pour représenter la France à l'occasion de la canonisation du prêtre Charles de Foucauld. Il y reviendra le soir. De sources concordantes, c'est seulement ensuite qu'il démissionnera.

Le Premier ministre a réuni les 41 ministres et leurs conjoints, jeudi soir, pour un dîner d'adieux où il leur a fait part de ses "sentiments". "J'ai évidemment le regret de quitter mes fonctions ici à Matignon où j’ai été très heureux." Il a exprimé sa "très sincère gratitude" à son gouvernement avec qui il a "passé des épreuves", avouant qu'il y a "une difficulté grandissante de gérer le bien public". Mais il a "conscience de la difficulté de la tâche".

"Nous avons affronté beaucoup de difficultés mais nous avons été à la tâche et au combat", a souligné le Premier ministre. "Nous avons ensemble dû affronter des attentats terroristes."

"Il ne s'agit pas ce soir de nous auto-féliciter. Mais alors que nous avons dû gérer une crise exceptionnelle et que la guerre est aux portes de l'Europe, nous avons eu une activité législative et réglementaire très solide."

Jean Castex, Premier ministre

à franceinfo

Revenant sur l'élection présidentielle et la réélection d'Emmanuel Macron, Jean Castex a salué "l'arbitre des élégances : le peuple souverain qui s’est prononcé". "Nous devons unir toutes nos forces pour que ce résultat soit confirmé dans les prochaines semaines", a lancé le chef du gouvernement à son équipe.

Cadeau de départ

"N'oubliez jamais que nous ne sommes que des serviteurs !", a-t-il martelé. "L'action politique est une action collective", a ajouté le Premier ministre. Il a souligné que "les ambitions sont légitimes" mais qu'elles "ne valent que si elles sont au service du collectif". "J'ai eu l'immense honneur pour ma part de servir le pays, les Français, et vous aussi", a conclu Jean Castex.

Le Premier ministre a reçu en cadeau de son gouvernement un maillot de rugby signé par tous ses ministre et floqué du numéro 9, celui de demi de mêlée, l'animateur du jeu, à l'image de l'actuel capitaine du XV de France, Antoine Dupond.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jean Castex

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.